La beauté du geste - Jankelevitch

Publié le par Ritoyenne

Etre ou savoir ? Vivre ou reflechir ? agir ou penser ? Voila l'alternative..
Comment refléchir sur l'immédiat sans l'éprouver ? Comment vivre sans se regarder faire ? Divers invités se regroupent autour de ces questions pour évoquer le parcours des philosophes de l'immédiat, Jankelevitch & Bergson.

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien



Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article

jp 27/01/2008 23:25

je crois qu'on est nuls en maths nous aussi... j'ai pas fait S alors c'est avec plaisir pour la version longue. Et d'accord pour la publier à Z. Envoyez la à paris4philo@gmail.comPar hasard il ne s'agirait pas de quelque chose comme le calcul intégral ou infinitésimal? A noter que Zénon ne connaissait pas ce genre de mathématiques non-intuitives qui ne peuvent pas se démontrer pas sur le sable.

arlette 27/01/2008 18:26

Soyons vraisAprès cette agréable écoute je ne peux à nouveau m'empêcher de donner la démonstration mathématique,  à l'usage des philosophes qui auraient comme moi envie de trucider l'immobilisme abérrant de Zénon d'Elée et cette ridicule histoire de tortue  de flèche et d'Achille qui a hantée nos âmes de lycéens ignorantsLe paradoxe de Zénon n'en est un que pour les nuls en maths !!!!!La  limite d'une somme de l'infinité des termes  d'une suite géométrique tendant chacun vers zéro est un nombre fini : Démonstration du cas qui nous occupe :Prenons comme distance qui sépare Achille de la flèche 1              ( a serait la même démonstration)- premier  terme : la moitié de 1 : 1/2- deuxième terme : la moitié de 1/2 : 1/4 donc 1/2²- troisième terme la moitié de 1/4 : 1/8 donc 1/2 au cube etc ...- nième terme : 1/2 puissance n Voilà la suite des n termes d'une suite géomètrique de premier terme 1 et de "raison" géométrique 1/2Sa somme tend vers 1* 1-1/2 puissance n+1/ 1-1/2 (démonstration facile à faire en TS ) c'est à dire tend vers 1 ( puisque le rapport tend vers 2 et le premier terme est 1/2) quand n tend vers l'infini et la flèche atteint Achille !!!!!!!!!!!Alors n'y aura-t-il pas un philosophe pour se charger un jour de transmettre le message des mathématiques à la philosophie . Entre les chapelles le mur est-il dons si épais ?????????Et si Ritoyenne nous mettait ça dans les références alphabétiques à la lettre Z comme ........Zénon !!!!!!!!!!!!!!Je suis à votre disposition pour tout développement supplémentaire vous permettant de publier ça !!!!!!!

arlette 15/10/2006 13:05

Il y a tant de beaux textes à lire .....................

Ritoyenne alias coco le haricot 13/10/2006 23:14

J'ai un (super) prof qui a eu Jankelevitch en prof, pendant sa jeunesse, il nous raconte que c'était quelque chose.D'ailleurs je lis un de ses livres, là, et je le conseille (c'est un peu compliqué). C'est "promesses furtives", y'a un lien tout en bas à droite dans la rubrique des livres.

arlette 13/10/2006 23:04

ça donne envie de lire Jankévitch et Bergson ....un jour peut-être........
Tout est mouvement et flux......juste ne pas se retourner et aller vers l'ouvert......seul l'instant est.......et entre deux instants........l'éternité : la verticalité du temps, fulgurante rupture dans la continuité de l'ordinaire.......cône vertigineux débouchant sur l'infinitude de l'ETRE........là où je ne pense pas  JE  EST.