François Fédier - à propos de Jean BEAUFRET (1)

Publié le par Ritoyenne

Hommage à Jean Beaufret, par François Fédier, pour le bi-centenaire du lycée Condorcet. (11/05/2004)
François Fédier est philosophe et ami du regretté Jean Beaufret.
(Superbe)






Publié dans La philosophie en vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOL 25/11/2009 16:31


La personne la plus anti-nazi serait donc Mr Fédier..Du coup je n'aimerais pas rencontrer un vrai nazi..


Ritoyenne 16/05/2007 20:52

philojojo : pourrais-tu me mailer ?Desolé pour les commentaires en doublon sur ton site, mais c'est très lent alors j'ai merdé.

Ritoyenne 16/05/2007 14:08

A quelle occasion as-tu rencontré M. Fédier ?

joseph 16/05/2007 04:23

je suis très agréablement surpris par ces réactions d'enthousiasme pour la parole de fédier que sans vouloir me vanter (apparemment il y a des gens qui aimeraient être dans mon cas, ça fait plaisir!) je connais personnellement et qui soit dit en passant est de loin la personne la plus anti-nazi que j'ai jamais rencontré de ma vie ! (remarque je crois d'importance en ce moment)

arlette 02/05/2007 12:44

Deuxième écoute et ça donne à réfléchir : d'abord ce qui est dit sur l'intelligence  non pas comme capacité à jongler avec des idées mais comme capacité de savoir se décider entre les différentes options pour choisir celle qui vous met face à ce qui EST ( j'ai déjà vu ça quelque part : krikri ) . Sur le naturel : indéracinable capacité à rester soi mëme ( id) . Sur la force qui pousse à comprendre ( under - stand ) et sur l'inertie au sens d'ignorance. Sur l'art  aussi capacité à accueillir l'impromptu, liberté  pour n'opposer aucune résistance quand se manifeste le nouveau, l'inconnu (id) . Fidèlité par rapport à soi même qui n'isole pas mais qui seule rend possible cette communauté de frères humains ... Et puis sur ce temps immobile où s'en vont les choses MAIS AUSSI où elles s'en viennent : temps d'aoûtement , où les choses viennent à maturité (il faut donner du temps au temps !! )   
 L'homme qui dit ces choses a fait un travail sur lui même qui ne peut que déclencher l'admiration, et chanceux (se) celui (celle) qui peut le rencontrer .