Heidegger : le débat télévisé. (Faye / Fédier / etc.).

Publié le par Ritoyenne

Jean-Pierre Elkabbach reçoit monsieur Fédier et monsieur Faye pour un débat à propos de la (nouvelle) polémique Heidegger. Il y a 20 ans, Heidegger était accusé (par Farias) d'avoir totalement adhéré au nazisme. François Fédier avait déjà sorti un livre pour contrer cette polémique.
Aujourd'hui, on (Faye) accuse Heidegger d'avoir caché le nazisme au sein même de sa philosophie, voire d'être le mentor et l'inspirateur d'Hitler himself. Paraitrait même que c'est lui qui lui rasait la moustache, entre deux cours à Fribourg, dans les années 30.

« La mise à l’écart dont je fais l’objet n’a au fond rien à voir avec le nazisme. On subodore dans la manière dont je pense quelque chose de gênant, sinon même d’inquiétant, dont on aimerait bien être débarrassé ; qu’en même temps on y prête tant d’attention n’en est qu’une preuve de plus. Je n’ai jamais eu, fût-ce un seul jour, le moindre poids auprès d’une quelconque instance importante du parti nazi, sans parler d’y faire passer quoi que ce soit - tout comme j’avais été rejeté sans hésitation par les autorités ecclésiastiques. »

« "Heidegger est bien un cas brûlant". Par quoi l'on a déjà concédé qu'il ne saurait être question de s'y brûler les doigts, et que l'on trouverait à l'occasion normal que cette chose brûlante finît, à force de flamber, par s'éteindre. Il serait contraire à toutes les lois de l'être qu'il en soit autrement. »


Première partie

Deuxième partie

Troisième partie

Quatrième partie


Recension du livre "Heidegger à plus forte raison" :
L'affaire Heidegger close selon la revue "Esprit" 

Pour en savoir plus, une seule adresse sur le net : le dossier sur le site parolesdesjours & le livre Heidegger, à plus forte raison

Publié dans Le "cas Heidegger".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ritoyenne 16/04/2007 23:02

Pas de quoi avoir honte, de mon étroit pt de vue. Au contraire.

oyseaulx 16/04/2007 22:50

Il n'empêche qu'il fallait le faire, quand même.

sancho 15/04/2007 10:53

Moi, j'en aurais honte. Et je ferais sur le champ une cure de désintox. Je vois que vous êtes des lecteurs de Derrida qui n'y ont rien compris (tous ceux qui croient que c'est "sérieux" et à prendre au pied de la lettre : il faudrait un jour quand même ouvrir les yeux et réaliser que Derrida a trompé tout le monde, sans se tromper lui-même, ce qui est à son honneur).

oyseaulx 14/04/2007 18:52

oyseaulx sont très flattés d'avoir fait du Derrida comme M. Jourdain de la prose sans qu'ils en sçussent rien.

sancho 14/04/2007 17:37

Que vous ne sachiez me répondre qu'en citant Derrida, c'est assez décevant, oyseaulx.