Dilgo, le philosophe président — lettre ouverte à M. Romano, professeur à Paris4

Publié le par Ritoyenne

Je reproduis un mail que j'ai reçu de notre cher Dilgo :

« Monsieur,
 
C'est une lettre ouverte que je vous écrit, c'est au personnage public que je m'adresse, et au philosophe bienveillant pour notre projet. Je publie donc cette lettre en commentaire de l'épisode dont il est question plus bas.
Il y a longtemps que je vous connais. J'ai été surpris d'apprendre que vous avez travaillé aux éditions de minuit. Si je vous écrit c'est pour vous informer d'une démarche visant à servir la philosophie.  Je suis deux fois candidats. Candidat à l'agrégation et candidats aux élections présidentielles. Dans le 18° épisode de mon parcours, que je publie sur le Bondy Blog
vous lirez de quoi comprendre ma démarche. Ce que je vise avant tout, et secrètement, c'est impliquer les sages de ce pays dans le développement spirituel du peuple. C'est pourquoi je vous demande d'être attentif à mon travail et de me soutenir.
J'aimerais impulser une dynamique de la philosophie pour les enfants, autour du travail d'une de nos blogueuse qui suis l'ouverture de l'unique librairie de Bondy, pour enfant justement. J'aimerais profiter de votre pouvoir institutionnel pour me soutenir ici aussi auprès des personnes d'autorité. Je ne sais pas comment, mais dans un premier temps, et en vue de mon grand projet de faire de Bondy à la fois la capitale du Blog et le siège de ma présidence, je vous demande seulement de rester attentif à notre démarche, et de la considérer avec bienveillance.
Vous consacrez votre oeuvre à la notion d'Evènement. Votre qualité professionnelle nous fait savoir que depuis les stoïciens, qui sont au programme de l'agrégation qu'on me donnera cette année, les hommes n'ont pas laissé de penser la-dessus. Et c'est d'ailleurs de l'Evenement de Clichy qu'est né notre Blog.
Aujourd'hui, on demande aux candidats philosophes de réfléchir sur l'action, la notion d'action. Et on leur demande d'y associer trois termes, délibérer, décider, accomplir. Or, cette façon d'envisager l'action est celle d'un juge. L'acte d'un juge est marqué par la décision et la délibération, il accomplit par un simple trait de parole. Mais que fait-on de l'action du jeune homme qui est poursuivi par la police et se réfugie dans un lieu dangereux pour lui?
La technique et le mensonge du juge va consister à poser au jeune homme la question dans des termes qui ne sont pas les siens. Pourquoi avez-vous fait ça?
Comme si le jeune homme avait délibéré et décidé d'accomplir son action. C'est pourquoi votre travail est admirable. Vous ne dites pas pourquoi as-tu fais ça? mais: qu'est-il arrivé, pourquoi cela est-il arrivé? Et cela, c'est l'Evénement.
Et c'est aussi l'innocence radicale du jeune homme et la mauvaise fois du juge, même si la philosophie, en associant la notion de délibération à celle d'action, au concours d'agrégation de cette année, prête sont concours à cette mauvaise fois, et invite les philosophes à rester dans l'action de celui qui juge assis, tandis que le jeune homme court toujours, soumis à ceux qui d'un trait, tracent la frontière de ceux qui sont, et de ceux qui ne sont pas.
Evénement qui me voit advenir président et nécessiteux de votre conseil et autorité de sage. Vous qui délivrez la philosophie des juges et de ceux qui pensent la banlieue dans le climat privilégié de la parole qui agit.
J'informe mon équipe, en transmettant cette lettre, de la demande que je vous fais. Exprimez-vous sur ce Blog et apportez-nous votre soutien. Communiquez-nous également la liste du jury de cette année et visitez notre librairie, les enfants de Bondy vous attendent. Merci de votre réponse.
 
Cordialement,
 
Dilgo, un philosophe Président. »


Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article

GAIFFELET 07/04/2007 00:48

Je ne sais qui est ce Dilgo, mais je lui suis reconnaisant de réveiller ce qu\\\'il y a de plus humain en moi :
je compatis sincèrement.... très sincèrement. Et je porte, et je partage, en lisant ce texte, le poids de ta honte, Dilgo...
 
Humainement,

bob 05/04/2007 15:13

Pas besoin d'élection (piège à cons) : c'est Dilgo, le président ET la présidente.

YHVH 05/02/2007 11:00

Je lui apporterai volontiers mon soutien

bob 28/01/2007 10:23

Mon vieux si tu écris comme cela l'agreg' et les élections tu peux te les tailler en pointe !