Alain Soral, la politique, E&R, etc.

Publié le par Ritoyenne

David L'Epée, coordinateur d'Unité Populaire, a rencontré Alain Soral, écrivain, essayiste, cinéaste et président d'Egalité&Réconciliation (www.egaliteetreconciliation.fr), dans son domicile de Paris. Au cours de cet entretien, Alain Soral évoque l'état des forces politiques en présence et revient sur la ligne qu'il a insufflée au mouvement et qu'il a résumé par le slogan "Gauche du Travail, Droite des Valeurs".


















Autres documents sur Soral : http://www.paris4philo.org/article-10509987.html & www.alainsoral.com

Publié dans Propagande

Commenter cet article

Thra 05/07/2008 13:52

"Je pense que Pierre Milza a bien démontré la spécificité du fascisme français avant tout populiste et non racialiste,dans la traditon boulangiste."Ouf on est sauvé alors c'est du fascisme mais pas le même... Quand j'ai fait  une brève (mais visiblement il ya que ça que tu retiens) allusion au IIIe reich cela concerne une frange des idéologues du front national, qui est bel et bien là, absolument pas la majorité de leur éléctorat dont je n'ai même pas parlé mais apparemment tu connais mon avis sans même que je me sois exprimé à ce sujet. Mais où j'ai parlé de prolétaire?"Renier la démarche Soral est idiote" Je ne peux renier ce à quoi je n'ai jamais adhéré. Je la conteste car ça n'est qu'une imposture, une volonté de faire passer des vessies pour des lanternes. De faire croire qu'il n'y a pas de racisme au Front National, qu'il n'y a pas de dérive policière et totalitaire c'est du mensonge éhonté. Il n'y a qu'a voir quelles ont été les mesures prises dans les mairies frontistes pour s'en convaincre."Plus précisément,je tiens à défendre l'alchimie révolutionnaire entre
droite des valeurs et gauche du travail,car cela me semble eêtre
l'union authentiquement révolutionnaire entre les valeurs
chevalersque,nobles et aristocratiques de la droite et la gauche
ouvriériste,marxiste et populaire."Je ne débat même pas de ça en fait, et si tu penses trouver ça au Front National sans te taper une bonne tartine sur le complot Judéo-maçonique, de racisme et d'anti communisme primaire (parce faire croire que les théories marxistes ont la cote au front national c'est faire preuve soit d'une grande hypocrisie soit d'une grossière erreur, cela n'a jamais fait parti des fondements du FN et si ils se mettent à l'évoquer ce n'est que pure démarche politicienne) entre autres joyeusetés comme le prétend fort malhonnêtement l'ami Soral tu te plantes.Quant à la forme de tes interventions, c'est un peu facile de préter des intentions et un discours défaillant imaginaire à son interlocuteur pour le réfuter, au final tu n'as rien réfuté de ce que j'ai dit, tu ne réfutes que les idées fausses que tu me prêtes.

Mychkine 27/06/2008 22:41

Thra,tu es un peu hors sujet tout de même.Comparer le FN à un parti nazi,c'est un peu de la reductio ad hitlerum.Je pense que Pierre Milza a bien démontré la spécificité du fascisme français avant tout populiste et non racialiste,dans la traditon boulangiste.Plus ancré dans cette idée de jonction entre droite des valeurs et gauche du travail,comme à l"époque du Cercle Proudhon,en ce qui concerne ER.C'est à mon avis le seul mouvement authentiquement révolutionnaire actuellement,hormis le foisonemmment anarchiquedu Web.Renier la démarche Soral est idiote chère Thra,car tu sembles méconnaître l'électorat du FN,et le mépriser,car trop prolétaire à ton goût peut-être,toi qui aimes dans ton blog flatter notre tendance élitiste,ce que je ne te reproche pas par ailleurs.Plus précisément,je tiens à défendre l'alchimie révolutionnaire entre droite des valeurs et gauche du travail,car cela me semble eêtre l'union authentiquement révolutionnaire entre les valeurs chevalersque,nobles et aristocratiques de la droite et la gauche ouvriériste,marxiste et populaire.

Thra 26/06/2008 16:47

Le simple fait que Soral présente le FN comme un parti anti-système et Le Pen comme un rebel, alors que tous deux font parti du système et l'utilisent autant qu'ils le nourissent laisse au moins planer le doute sur la pertience de ses choix politiques, voir même l'honnêteté de ceux-ci. C'etait tout le sens de mon intervention, d'accord c'est beaucoup plus court dit comme ça.Quant à sa "Gauche du Travail,Droite des Valeurs", c'est du discours politicien ça ne veut rien dire. Je prend le bon à gauche, je prend le bon à droite je mélange et hop on a le meilleur des deux... c'est magique. Ca fait très libre penseur tel que l'entend Nietzsche. Il y a de meilleurs moyens de mettre les mains dans le camboui politique de l'enfer de notre monde mauvais que d'apporter son concours à des partis bien ancrés dans le paysage et plus que mouillés dans le maintient du système (et nostalgiques du 3e reich qui plus est).

Myschkine 25/06/2008 02:55

Salut Thra alias Marjolaine? Je ne voulais pas vexer le beau sexe souvent incapable de politique authentique par ma réponse quelque peu idiote,je l'accorde.Certes Soral se trompe en faisant du Fn un parti anti-système alors qu'il a été instrumentalisé par ce dernier via le PS miterrandien durant de trop nombreuses années.Néanmoins je ne pense pas que l'assimilation hâtive que tu fais entre le national-socialisme et la doctrine d'Egalité et Réconciliation ait la moindre pertinence.Certes je ne nie pas qu'il y ait quelque filiation avec la révolution conservatrice allemande via le national bolchevisme,mais cela n'est pas primordial à mon sens.Et je tiens à préciser que je ne suis franchement pas adhérent de cette association que je tiens toutefois à défendre,car je pense que l'idée de "Gauche du Travail,Droite des Valeurs" n'est pas inintéressante mais pour ma part je reste dans dans l'idée que cette noble doctrine ne trouvera son incarnation que d'un point de vue métapolitique.En effet je pense avec Simone Weil que les partis politiques sont intrinséquement pervers et qu'il vaut mieux développer sa schizophrénie dans les mailles rhizomatiques du réseau plutôt que de tenter d'influencer le réel de façon concrète.C'est mon côté baudrillardien voyez vous chère Thra.Ainsi je crois à l'idiotie adialectique qui me semble infiniment plus performative qu'un engagement politique à proprement dit.Mais reproches-tu(allez on se tutoie...) à Alain Soral,sa misogynie marinetienne pour parler comme Nhx dont j'ai lu le blog avec plaisir bien qu'il soit plus romantique que futuriste? Ou bien es-tu dédaigneuse d'un courage politique que tu méprises au nom de la pensée pure qui ne se salit pas les mains dans l'Enfer de notre Monde mauvais?Serais-tu néo-cathare par hasard?Mais alors que pensez de la boutade de Péguy qui reprochait à Kant d'être si pur qu'il faisait abstraction de ses mains?Cependant j'apprécie ton blog et notamment ton dernier article sur le nihilisme appliqué que j'aurais pu écrire moi-même.Je te fais de gros bisous ma S...,,euh chère Thra!

Thra 23/06/2008 02:26

Mychkine quel commentaire! On va passer rapidement sur la vanne de haut niveau "marjolaine, la greluche de TF1?".C'est pas le clivage gauche/droite qu'il faut détruire c'est la gauche et la droite avec qui il faut en finir. Je pourais sourcrire aux propos de Soral si ils se limitaient à "sortir du système" mais il se crois obligé de faire l'apologie de l'idéologie du FN et présenter Le Pen comme le grand rebel de la politique Française, c'est pas sortir des rails de la pensée ça, c'est ériger la connerie en vertu. L'inverse d'un discours idiot (contre lequel Soral prétend s'ériger) n'est pas obligatoirement intelligent, l'inverse d'une connerie n'est que la même connerie dite à l'envers. Cracher sur le monde néolibéral n'est pas une valeur, le meilleur comme le pire s'oppose à l'ultralibéralisme. Soral n'invente rien il ne sort d'aucun rail de pensée, au contraire il se perd dans ses conceptions marxistes (auxquelles on se demande si il a compris quelque chose) et tombe dans les facilités. Il utilise la technique de base du Front National: très facile de taper sur les imbéciles pour faire passer son discours, la connerie passe très bien quand elle dénonce une autre connerie. Et par les temps qui courent on a de quoi faire si on veut dénoncer la connerie ambiante... autant d'occasions de caser ses propres délires à peu de frais. Il a simplement inversé bien et mal, il reste binaire; pire il reste dans la logique du mode de pensée ambient. On change de sens mais on garde la même direction: on est toujours sur la même ligne.Il ne sait répondre aux accusations de fachisme qu'en désignant
d'autres fachistes, un peu comme bon nombre de néo-nazis se complaisent
à dénoncer le stalinisme. Mais à la limite les skins et les néo-nazis ont au moins le courage d'assumer leur sympathie avec l'idéologie du 3eme Reich. Sa tentative de vouloir faire passer le Front National pour quelque chose aux antipodes d'un fachisme est pathétique.Ce mec fait un lapsus à chaque fois qu'il prononce "national républicain", "national soc...épublicain". En fait il a même pas les couilles de prononcer national socialisme, le remplacer par républicanisme est une belle hypocrisie. Pour un mec qui "sort des rails de la pensée" il utilise beaucoup de termes plutôts conventionnels et consensuels pour appuyer ses propos; les valeurs nationales, républicaines, démocratiques (ou même marxistes) on a déjà plus subversif je pense.Ritoyenne tu as raison de déplorer que Soral déclenche autant de commentaires, la stérilité de sa "pensée" ne justifie pas autant de discours. Mais peut-être est-ce le signe qu'il est à la portée de n'importe qui de déceler la connerie qui se dégage de ses propos contrairement de ceux des autres personnalités répertoriées ici (je n'ai pas voulu mettre "autres penseurs" pour ne pas les mettre dans le même sac). Ceci-ci dit en quoi a t-il sa place sur un blog dédié à la philosophie? Nietzsche affirmait que la tâche de la philosophie était de démasquer la bétise et la rendre honteuse, Alain Soral sert-il d'exemple pour illustrer ce que n'est pas la pensée? C'est la seule raison pertinente que je puisse trouver à sa présence ici.Ps: je le concède je suis moi aussi tombé dans le piège et j'ai posté un commentaire de plus à son crédit.