Kant, oeuvre ouverte

Publié le par Ritoyenne




Ecoutez




 
 
émission du vendredi 2 mai 2008
Kant, oeuvre ouverte
Par François Noudelmann
Réalisation: Françoise Camar

A propos de la philosophie de Kant, il semble qu'on ait déjà tout dit et que le lecteur d'aujourd'hui soit condamné à l'exégèse. Mais il existe plusieurs façons de contourner l'ordre imposant de la Critique kantienne. On peut relire les textes sur l'histoire, la paix et le droit et y découvrir une pensée moins systématique. On peut choisir aussi une clef pour relire toute l'œuvre à partir d'une notion phare comme le sublime. Ou encore, on peut dépasser le kantisme pour suivre les avatars de Kant à la lumière des grands débats contemporains. Assurément la construction européenne ou les contradictions entre citoyenneté et globalisation nous amènent à relire les analyses kantiennes du cosmopolitisme. Notre époque préfère cependant le pluralisme à l'universalisme, tant pour reconnaître la diversité culturelle que pour établir une justice internationale. Plus qu'un retour à Kant en bonne et due forme, il faut sans doute ouvrir cette œuvre à de nouvelles interrogations esthétiques et politiques.

Invités

Monique Castillo.  professeur de philosophie à l'université Paris-XII.

Michaël Foessel.  Maître de conférences à l'université de Bourgogne, il est spécialiste de la philosophie allemande et de philosophie contemporaine

Gérard Raulet.  historien, professeur à l'Université Paris-Sorbonne

Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article