Inspiration et philosophie

Publié le par jp

Les vendredis de la philosophie
par François Noudelmann
le vendredi de 10h à 11h
  Vendredis de la philosophie (les)




Ecoutez


 
 
émission du vendredi 7 mars 2008
L'inspiration

 

  Par François Noudelmann
Réalisation: Clotilde Pivin

L'inspiration est une notion à la fois glorifiée et discréditée. Plutôt réservée aux poètes ou aux mystiques, elle semble suspecte aux yeux des philosophes qui se méfient d'une source aussi mystérieuse. Le travail de la raison doit suffire à démêler la vérité sans besoin d'une muse. Pourtant nombre de penseurs ont connu des inspirations intenses qui ont déterminé le cours de leurs idées. Ce souffle qui les a traversés rappelle la pensée à sa corporalité, à son énergie et à ses rythmes.
L'inspiration n'est pas nécessairement liée à une transcendance, elle insuffle une allure au raisonnement dont la maîtrise échappe à tout auteur. Elle désigne l'illumination subite mais aussi la promenade infinie, la gambade joyeuse et productive. L'inspiration ne se décide pas, cependant elle se tient au cœur de l'exercice philosophique.

  Invités

 
Nathalie Barberger.  maître de conférences à l'université de Lille 3

 
Marianne Massin.  maître de conférences à l'université de Rennes 2
 
     
 


           
des livres à découvrir
 

 
 

 
Nathalie Barberger
Penser pour rien : littérature et monomanie
Presses universitaires du Septentrion - 2007
 

On pourrait aisément imaginer un Traité du savoir penser comme il existe des Traités de savoir-vivre. L'auteur de ce livre a choisi d'explorer les mauvaises manières de la pensée que la littérature, généreusement, accueille : penser à des riens, penser sans produire de pensées, pensée qui s'affole de la multiplicité des possibles et qui bute sur des contradictions insurmontables, et même mauvaises pensées que l'écrivain s'acharne à penser cependant.

Au philosophe qui enchaîne des idées claires en une démonstration efficace, ce livre substitue, entre rire et pathologie, un portrait de l'écrivain en monomaniaque titubant, hanté par l'incorrigible manie de penser.
-4ème de couverture-

 
 

 
Nathalie Barberger
Le réel de traviole
Presses universitaires du Septentrion - juin 2002

Commander

A partir de la revue Documents qui fut dirigée par Georges Bataille, cette étude montre comment la littérature, la peinture, la pensée critique, donnent à voir le réel, en s'acharnant à déstabiliser les codes de perception de celui qui lit ou regarde. L'expression "de traviole" fait référence au titre d'Artaud "Dessin à regarder de traviole".

 
 

 
Marianne Massin
La pensée vive : essai sur l'inspiration philosophique
Armand Colin - 2007
 

Que le philosophe puisse être inspiré et inspirer les autres, l'Antiquité l'affirmait hautement. Pourtant la philosophie moderne a rejeté l'inspiration pour délimiter l'usage sain d'une raison autonome. N'est-ce pas méconnaître l'éblouissement de certaines idées ou lectures, le saisissement du penseur mobilisé pour y répondre, la force d'appel d'une philosophie qui sait aussi inspirer ses lecteurs ?

Affrontant ces questions, cet essai réévalue l'inspiration par delà les suspicions. Certaines expériences philosophiques décisives prouvent sa vigueur, celles de Socrate, Pascal, Rousseau ou Nietzsche entre autres. En témoignent aussi le surgissement d'idées inopinées, le processus rythmé d'une pensée fait de vigilance et d'intuition, de surprises et de reprises, de lectures méditées et d'inventivité. De l'extraordinaire à l'ordinaire, ce livre réhabilite l'épreuve vivifiante de l'inspiration philosophique.
-4ème de couverture-

 
 

 
Marianne Massin
Les figures du ravissement : enjeux philosophiques et esthétiques
Grasset - 2001
 

Le ravissement bouleverse corps et âme - vertige de l'extraordinaire où se mêlent un rapt brutal et un insolite bonheur. L'expérience semble ineffable, impensable.

Peut-on comprendre ce qui dépossède et se vit dans la fusion des contraires ? Saisir l'unité de ce qui submerge l'amoureux mais aussi le poète, le penseur, ou encore la sainte en extase ?

Les Figures du ravissement relèvent ces défis pour ne pas abandonner à l'irrationnel une expérience aussi cruciale. S'appuyant sur une lecture approfondie des textes platoniciens, Marianne Massin analyse quelques figures centrales. Loin d'être de simples illustrations, ces figures mettent à l'épreuve la philosophie et l'obligent à se redéfinir. Elles s'appellent et se répondent par-delà les siècles et les genres. La propagation de leurs échos, littéraires, picturaux ou musicaux, dessine ainsi les voies d'un ravissement esthétique qui n'oblitère jamais la réflexion.

De Platon à la peinture renaissante, de Dante à Rimbaud, ou encore d'Augustin à Bach ou Mozart, ce livre invite le lecteur à se laisser ravir à son tour.
-4ème de couverture-

 
 

 
Dominique de Courcelles
Langages mystiques et avènement de la modernité
Champion - 2003
 

Cette étude porte sur les écrivains en langue vernaculaire, espagnols ou dont les oeuvres ont circulé dans la péninsule Ibérique, qui, à partir de la fin du Moyen Age, ont donné dans leurs oeuvres des interprétations orginales des grands textes philosophiques, théologiques et mystiques de la tradition chrétienne. Ils ont annoncé ainsi les convictions des humanistes de la Renaissance.


           
les liens à parcourir
 

 
 

 
  > Editions Vrin

Le site des éditions Vrin propose un catalogue en ligne, ainsi que les programmes de l'agrégation, bibliographies et concours de l'ENS (Ulm, Lyon), HEC, et classes préparatoires.

Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article