Kant et l'esprit des Lumières

Publié le par jp


Séminaire
 Lumières et émancipation

Emission diffusée le
> 28 Février 2008
  Ecouter le programme

Le séminaire engagera autour de la question des Lumières le premier volet d’une enquête systématique sur l’émancipation comme projet philosophique, politique et individuel. Prenant acte du déclin du marxisme, notre hypothèse est qu’il est nécessaire de revenir sur la manière dont Kant a tracé philosophiquement les perspectives des « Temps modernes » européens et les grands cadres à l’intérieur desquels penser l’émancipation : l’entreprise des Lumières, l’hypothèse de la révolution, et le projet cosmopolitique. Les Lumières ne constituent pas un héritage disponible, mais un projet d’émancipation globale, centré sur les idées de rationalité et d’autonomie. Or, ce projet a largement échoué. Comme l’a montré Max Weber, ses idéaux se sont dégradés en une séparation et une spécialisation des différentes sphères de l’activité, organisées selon une rationalité purement technique. Les causes de cet échec sont diverses : résistances sociales et politiques, mais aussi limites internes au projet lui-même (aveuglement à la division sociale et à la logique de la technique et de l’économie, conception exorbitante de l’autonomie du sujet). Enfin, le projet a peut-être été mal compris. On reviendra donc sur la question « qu’est-ce que les Lumières ? », et sur la manière dont Kant, en y répondant, lie quatre problèmes :

- l’émancipation comme tâche individuelle et collective, privée et publique
- le renversement du moralisme
- le statut de l’intellectuel et la rhétorique de ses interventions
- l’idée du « public » qui en est le destinataire.

Un séminaire donné par Pierre Lauret.

Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article

Riri 15/05/2008 16:51

On a la suite ?