P.Manent et C.-Sperber: démocratie et religion

Publié le par jp

Questions d'éthique
par Monique Canto-Sperber
le samedi de midi à 12h30
  Questions d'éthique




Ecoutez



 
 
émission du samedi 2 février 2008
Enquête sur la démocratie avec Pierre Manent

 
     
 
           
les livres
 

 
 

 
Pierre Manent
Cours familier de philosophie politique
Tel Gallimard - 2004 (1ère éd. 2001)

Commander

Comment nous orienter dans le monde ? C'est la philosophie politique qui peut le mieux nous y aider, répond Pierre Manent. Son livre propose un tableau raisonné du monde actuel. Il est, par là même, nécessairement aussi une réflexion sur le siècle écoulé, sur les guerres et les totalitarismes qui en ont occupé une si grande part.
L'auteur s'efforce de saisir les articulations selon lesquelles notre monde s'ordonne et se meut. Il considère d'abord notre régime - la démocratie ; puis notre forme politique - la nation. Il réfléchit sur les rapports que l'une entretient avec l'autre et sur la crise qui les menace : au seuil du nouveau siècle, la démocratie tend à se détacher non seulement du cadre politique national accoutumé, mais même de toute forme politique reconnaissable. Les cœurs sont émus et les esprits obnubilés par la perspective prochaine d'une démocratie pure, délivrée de la vieille politique, et qui règnerait sans partage selon les règles du droit et les maximes de la morale. Telle est la «grande illusion» de notre temps. Cette «grande illusion», selon Pierre Manent, est de voir dans la politique l'obstacle qui nous empêche d'accéder à la vraie vie. C'est au contraire l'ordre politique qui est le véritable ordre humain.
- Présentation de l'éditeur -

 
 

 
Pierre Manent
Enquête sur la démocratie
Gallimard - 15 novembre 2007
 

Études de philosophie politique. Les Européens ont aujourd'hui bien du mal à s'entendre, mais il y a au moins un sujet qui semble les réunir : c'est la démocratie. Que nous soyons libéraux ou socialistes, modérés ou radicaux, progressistes ou conservateurs, nous sommes tous, ou nous voulons tous être, des démocrates. Il existe de profonds désaccords entre les partisans de la démocratie radicale et les défenseurs de la démocratie libérale, mais ces désaccords seraient impossibles sans un attachement commun à l'idée démocratique. Mais comment caractériser cet attachement ? Depuis quand nous disons-nous démocrates ? Et pourquoi le sommes-nous ? Telles sont les questions auxquelles répond cette Enquête rassemblant des textes écrits sur près de trente ans. Contribution précieuse à l'histoire de la philosophie politique, elle offre aussi une analyse très éclairante des problèmes actuels de la démocratie, et se conclut par une mise en garde. Réduire la démocratie aux seuls droits de l'homme et la dégager du cadre national où elle s'est épanouie, comme tendent à le faire les Européens d'aujourd'hui, c'est vouloir se soustraire à notre condition politique et sortir de l'Histoire.
-4e de couverture-

 

 
Pierre Manent
La cité de l'Homme
Flammarion - 1998

Commander

La conscience et le désir d'être moderne tiennent à une contradiction irrésolue, que la "modernité" recouvre et dont elle vit : celle entre la cité et l'Eglise, entre le paganisme et le christianisme, entre la nature et la grâce. L'homme moderne est celui qui, réfutant Athènes par Jérusalem et Jérusalem par Athènes, ne cesse de désirer, et d'apercevoir à sa portée une troisième cité qui, pourtant, ne cesse de lui échapper : la cité de l'homme.





voir aussi
La démocratie malade? Fleury, Badiou, Manent
P.Legendre: "la démocratie, cet ersatz de religion"
La démocratie selon R.Legros et M.Gauchet
Des politiques qui ne servent à rien ? (P.Zaoui)
Arendt - La signification de la philosophie de Hobbes
La médiéviste M.Davy sur la religion (vidéo)

Marcel Gauchet: politique et religion (vidéos) 

Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article