Foucault: Veyne, L’Heuillet, P.Bonneville, Zarka, Kriegel

Publié le par jp

Radio Libre
par des auteurs changeants
le samedi de 15h à 17h
  Radio libre




 
 
émission du samedi 4 décembre 2004
Michel Foucault

 

  Colloque à la Bibliothèque Nationale de France, enregistré le 06 novembre 04

par Sylvain Bourmeau
réalisation : Jean-Claude Loiseau

Colloques, livres, numéros de revues mais aussi expositions, performances, spectacles : vingt ans après sa mort, Michel Foucault aura été fêté tout au long de 2004. Au milieu de cette foisonnante « actualité Foucault », deux ouvrages occupent une place à part : ils sont signés Michel Foucault.
C’est très précisément sur ces deux cours inédits du Collège de France, Sécurité, territoire et population et Naissance de la biopolitique, que France Culture et la BNF ont décidé de porter leur attention lors d’un colloque qui permettra de découvrir, au-delà du cercle des spécialistes, un pan encore trop peu connu de l’œuvre du philosophe.
Après une ouverture de Paul Veyne, puis une mise en contexte des deux cours par Michel Sennelart (qui en a établi l’édition), des intervenants venus d’horizons disciplinaires variés (philosophie, histoire, science politique, sociologie, droit, économie…) proposeront leurs lectures de ces leçons qu’ils ont, pour beaucoup d’entre eux, transformées en véritable programme de recherche.

Avec :
Paul Veyne , professeur honoraire au Collège de France
Michel Sennelart , professeur de philosophie à l'ENSP de Lyon
Michelle Perrot , professeur émérite d'histoire contemporaine
Romain Descendre , maître de conférences à l’ENS
Dominique Memmi , sociologue
Mathieu Potte Bonneville , philosophe
Hélène L’Heuillet , docteur en philosophie, maître de conférences, Université de Paris IV
Frédéric Lordon , économiste au
CNRS
Yann Moulier-Boutang , professeur des Universités en sciences économiques Université de Bretagne Sud
Jacques Toubon , ancien garde des Sceaux

 
Cause commune
par Brice Couturier
le jeudi de 21h à 22h
  Cause commune




 
 
émission du jeudi 7 octobre 2004
Foucault en Europe dans tous ses éclats

 

 
  • Foucault en Europe dans tous ses éclats
    avec Andrew Barry, Hub Zwart, Colin Gordon, Yves Charles Zarka, Fernando Savater
  • La Chronique : le rendez-vous de Fernando Savater
    Aujourd’hui, la réception d’une œuvre est souvent considérée comme faisant partie de cette œuvre elle-même. Quelques livres récents se sont penchés sur la manière dont nous, Français, avons lu et cru comprendre certains grands philosophes allemands – je pense au Nietzsche en France de Jacques Le Rider et à Heidegger en France de Dominique Janicaud. Car il y a sans doute des formes d’appropriation spécifiques à chaque culture. Si les grandes pensées sont tributaires du contexte historique et culturel sur le terreau duquel elles se sont formées, la manière dont elles sont lues par la suite est également conditionnée par la culture où elles sont transplantées. Il est évident que plus l’œuvre est riche, protéiforme, polysémique, plus elle est ouverte à des interprétations multiples, plus elle est susceptible de provoquer des lectures variées. Prenez l’œuvre de Michel Foucault, philosophe dont notre radio, France Culture, a décidé de célébrer cette semaine la disparition, il y a 20 ans. Voilà une pensée qui, parce qu’elle redoutait plus que tout les pièges de la systématisation, a produit des œuvres qui s’ingéniaient à prendre régulièrement à rebrousse-poil ses propres lecteurs. Non seulement, il y a un Foucault des technologies du pouvoir, qui intéresse les militants politiques, un Foucault qui cherche, derrière tous les discours de savoir, les dispositifs fondamentaux qui les déterminent secrètement et les distribuent entre eux, mais il y en a au moins un troisième qui travaille sur la production du sujet par lui-même.
    Pour cette émission qui s’intéresse à la vie intellectuelle en Europe et qui cherche à faire mieux connaître des manières de penser susceptibles de renouveler, chez nous, en France, les termes du débat, il était tentant d’aller voir comment on a reçu, compris, lu notre Michel Foucault national dans les autres pays d’Europe. Pour m’être déjà risqué à cet exercice pour un ultime numéro de la revue Le Monde des Débats qui n’a hélas, jamais vu le jour, je m’étais aperçu que le Foucault des autres ne ressemblait pas toujours à celui qu’on croyait connaître ici. Ainsi, nos amis italiens préfèrent le Foucault politique. C’est, sans doute, qu’ils l’ont découvert durant les années de plomb, alors que leur pays était secoué par une mini-guerre civile. Dans l’Europe du Nord, l’œuvre de Foucault inspire les travailleurs sociaux. En Allemagne, il est souvent étudié du côté de l’épistémologie et de l’histoire des idées. Logique. Mais saviez-vous qu’en Angleterre, la pensée de Foucault est invoquée par les spécialistes de la comptabilité et du contrôle de gestion. Depuis le livre de Hopper et Mcintosh, Management accounting as disciplinary practice, de nombreux travaux dans ce domaine sont placés sous le signe du Foucault de Surveiller et Punir. Cette émission n’a pas l’intention de pratiquer un aussi vaste tour d’horizon en une seule petite heure.

  Invités

 
Fernando Savater.  philosophe espagnol

 
Andrew Barry.  professeur à Cambridge

 
Hub Zwart.  professeur à l'université de Nimègue

 
Colin Gordon.  spécialiste de Foucault

 
Yves Charles Zarka.  professeur de philosophie

La Fabrique de l'Histoire
par Emmanuel Laurentin
du lundi au vendredi de 9h05 à 10h
  Fabrique de l'Histoire (la)




 
 
émission du vendredi 8 octobre 2004
Foucault et l'Histoire

 

 

 
   © Gallimard
Dans le cadre de la semaine que France Culture consacre au philosophe Michel Foucault, La nouvelle fabrique vous propose aujourd'hui, après le Salon Noir de Vincent Charpentier, un grand entretien avec l'historienne Michelle Perrot.
Celle-ci relate, en effet, une table ronde qui s'est tenue le 24 mai 1978 à Paris dans les locaux de la Société d'histoire du 19ème siècle, et qui mettait face à face Michel Foucault et de nombreux historiens parmi lesquels Maurice Agulhon, Carlo Ginzburg, Jacques Revel ou Arlette Farge. Quelques temps après la publication de Surveiller et punir, il s'agissait à l'époque de dialoguer avec Foucault sur son travail, et ses méthodes de "cosaque" qui n'hésite pas à s'emparer de pans entiers de l'histoire...
Contre les rigidités, avec Foucault, tout n'est-il pas histoire ?


  Invités

 
Michelle Perrot.  Elle est historienne, professeur émérite à l'Université de Paris 7. Elle mit en forme la rencontre de 1978 entre Michel Foucault et les historiens dan sun texte paru dans L'Impossible prison.
 
 

  Le Feuilleton

 
L'historien Denis Peschanski tire de sa bibliothèque les cinq livres qui ont marqué son itinéraire d'historien. 5/5
Aujourd'hui il est question d'archives de la Résistance, directement liées à son histoire personnelle.

  Le Salon Noir, par Vincent Charpentier

 
Vincent Charpentier reçoit l'archéologue Sylvie Robin, à l'oeuvre en ce moment sur le chantier de fouilles du Collège Sainte-Barbe à Paris 5ème.
Les Matins
par Ali Baddou
du lundi au vendredi de 7h à 9h05
  Matins (les)




 
 
émission du lundi 4 octobre 2004
Blandine Kriegel
 
 
Michel Foucault, aujourd'hui (
 
  Michel Foucault, aujourd'hui (Plon)
 © S. Berdah / RF
A l'occasion du 20ème anniversaire de sa mort, Les Matins inaugurent une semaine Foucault sur France Culture. Dialogue avec Blandine Kriegel, philosophe et ex-collaboratrice de Michel Foucault, autour des diverses facettes de son oeuvre. Elle décrit un Foucault phénoménologue et épistémologue, un Foucault historien et un Foucault artiste. Quel est l'héritage de Michel Foucault dans la pensée contemporaine ?

Répliques
par Alain Finkielkraut
le samedi de 9h à 10h
  Répliques




 
 
émission du samedi 4 décembre 2004
Foucault, aujourd'hui

 

  Avec Blandine Kriegel. Philosophe, elle est professeur des universités et présidente du Haut Conseil à l’Intégration.
Et Jean-Claude Monod, philosophe et chargé de recherches au CNRS.



 
 
           
les livres
 

 

 
Jean-Claude Monod
Foucault
Michalon - 1997
 

L'étude des pratiques disciplinaires a permis à Michel Foucault d'éclairer le fonctionnement du système pénal moderne sous un angle nouveau. Si cette perspective peut apparaître comme une rupture avec les représentations courantes du droit, elle pourrait constituer une approche critique des tensions qui traversent les systèmes pénaux contemporains, et au-delà, notre système juridique.

 

 
Blandine Kriegel
Foucault aujourd'hui
Plon - sept 2004
 

Collaboratrice de M. Foucault au Collège de France, l'auteure fait le point sur la réflexion de ce philosophe qui fut l'esprit d'une époque. Elle montre l'influence de M. Foucault vingt ans après sa mort et pose le problème de la philosophie française aujourd'hui. Plusieurs aspects de son oeuvre sont présentés : l'artiste, le philosophe et le politique.




 
 

 
  > Dossier Michel Foucault sur franceculture.com

2004 est l'occasion de rappeler la pensée et les travaux du grand philosophe Michel Foucault, disparu il y a tout juste vingt ans.
Dans ce cadre, des parutions, des spectacles, une semaine spéciale sur France Culture (du 4 au 8 octobre), et un dossier très complet sur notre site : émissions, bibliographie, agenda, et une liste de liens pour mesurer l'immense postérité de Foucault à travers le monde.







voir aussi
Tout Foucault



Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article