Pierre Legendre à France Culture (interview audio)

Publié le par jp

Emission de France Culture « à voix nue » du lundi 15 octobre au vendredi 19 octobre à 20h 30, Pierre Legendre avec Philippe Petit. Réalisation de Dominique Costa  

  
ENFANCE ET ADOLESCENCE

ANTHROPOLOGIE DOGMATIQUE

LA FABRIQUE DE L’HOMME OCCIDENTAL

L’ETAT DE L’ETAT

DOMINIUM MUNDI - L'EMPIRE DU MANAGEMENT    


943-Photo02.jpg VOIR LE FILMjaquette-dominium-web.jpg 

 


Emission de France Culture « à voix nue » du lundi 15 octobre au vendredi 19 octobre à 20h 30, Pierre Legendre avec Philippe Petit. Réalisation de Dominique Costa.

Pierre Legendre est né le 15 octobre 1930 en Normandie. Attaché à cette origine, il aime à se définir aujourd’hui comme « un homme du passé et de l’avenir ». Son parcours est atypique et son œuvre monumentale. Les livres ont toujours été sa patrie. Il fit ses universités à Paris et à Rennes. A la fin des années 40, on composait son menu au gré de ses penchants. On avait le choix, dit-il, « de devenir un idiot ou de se construire ». Il a choisi la deuxième hypothèse … C’est ainsi qu’il est devenu un expert de la civilisation du droit civil, de la normativité, un anthropologue intransigeant, un penseur de l’Etat et des institutions…
C’est en Afrique au début des années 1960 que l’auteur de « Jouir du pouvoir » (1976) a commencé à s’interroger sur les nouvelles formes d’occidentalisation du monde et s’est mis à l’école de ses « maîtres nègres ». C’était au temps où les experts internationaux vendaient du « développement » à tout- va et se targuaient d’émanciper les Africains de leurs coutumes ancestrales, faisant fi des paroles de l’écrivain Hampaté Bâ disant que lorsqu’un vieux meurt en Afrique, c’est une bibliothèque qui brûle.
Depuis ces longues années d’apprentissage Pierre Legendre met à nue ce que remuent le Management et la littérature gestionnaire : le défi, le challenge, l’efficiency. Quoi encore ? Le forçage qui consiste à nouer, à la façon d’une théologie, l’ordre du marché et l’ordre du pouvoir….

Lundi - 1 : ENFANCE ET ADOLESCENCE
Pierre Legendre n’aime pas s’étendre sur sa vie personnelle. Il fait ici exception à cette régle. Il parle de sa lignée paternelle qui était boulanger de père en fils et de son père imprimeur. Il évoque ses ascendances anti-cléricales du côté de sa mère, et surtout la détresse économique qu’il connut enfant. Au travers de plusieurs anecdotes, il redonne vie à la fracture du regard chez l’enfant, et se souvient de la férocité sociale qu’il dut affronter. Il se remémore aussi ses années de guerre, le lycée jusqu’en 1948, sa lecture de Gratien, et le hasard qui lui fit étudier le droit. Reçu premier à l’agrégation en 1957, cet épisode s’achève par l’évocation de son entrée dans la vie sociale : un cabinet de conseil.

Mardi - 2 : ANTHROPOLOGIE DOGMATIQUE
Pourquoi avoir repris ce terme maudit ?
Par quel biais traiter de la notion de Société ?
Le mot dogme n’est pas chez Pierre Legendre un concept parachuté. Il est au cœur de sa doctrine de la société comme Texte et de son usage de la psychanalyse. Il s’en explique dans le détail et nous fait part de ses rencontres intellectuelles au début de sa carrière : Jacques Rueff, le conseiller économique du général de Gaulle, François Perroux, Jacques Berque. Puis, il expose le lien qui unit la dogmaticité, sa définition, et la psychanalyse. Etudiant à la fin des années 50, il a eu vent de l’existence de la psychanalyse et a commencé à fréquenter un divan. Legendre précise alors ce que la psychanalyse lui a apporté et ce qu’il apporte à la psychanalyse. Il réfléchit ensuite sur les conséquences du chambardement généalogique tel qu’il est promu aujourd’hui dans les nouveaux codes de la famille, en Espagne, et surtout au Québec…

Mercredi - 3 : FABRIQUE DE L’HOMME OCCIDENTAL
Comment rendre compte du style occidental qui institue la raison de vivre ? Car là où les humains ne supportent plus la parole réapparaît le massacre. Voilà ce que les Occidentaux industrialistes, très souvent, ignorent. Ils vivent dans le bruit et font preuve de démesure. Legendre s’insurge contre le sacrifice humain de masse. Il revisite la notion d’autorité et de normativité. Il s’aventure à donner son avis sur les événements de 1968. Il expose sa vision du pouvoir. Il condamne avec force le darwinisme social. Il reformule sa conception de l’histoire sédimentaire. Il rend hommage à Leroi-Gourhan. Il parfait sa conception des cultures humaines.

Jeudi - 4 : L’ETAT DE L’ETAT
La France : ce vieux pays catholique qui regrette les censures et pratique la langue de bois !
Pourquoi l’ENA ? Pourquoi voir la France à travers l’ENA ?
Le film sur l’ENA de Pierre Legendre est un film sur la France, l’état de l’Etat en France. Fort de cette approche, l’auteur parle de la France comme une URSS qui aurait réussi. Il s’interroge sur les féodalités françaises, ce qu’est la France vis à vis de l’Europe, sur la spécificité française…
Il ne suffit plus de raisonner selon lui sur la notion de Démocratie. Il faut se demander si le principe étatique est en train d’affronter, lui aussi, la concurrence...
Une évolution qui, en Occident , paraît inscrire l’Etat comme un chaînon historique entre la féodalité et l’émergence du Management omnipotent ?
Mais pour ne pas simplement verser dans la critique Legendre propose un geste fécond : la suppression du département. Une explication pleine de surprise…

Vendredi -5 : DOMINIUM MUNDI : L’EMPIRE DU MANAGEMENT
Qu’est-ce que la gestion ? Legendre fait l’histoire de cette notion et définit le management.
Il donne son avis sur les ONG et sur l’OMC. Il se demande qui sont les maîtres du monde et pourquoi l’allégresse publicitaire s’est emparée du théâtre social. En un mot, il précise pourquoi le Management a pris possession de la planète, s’est approprié l’autorité du faste, la sensualité des rituels…
Il en profite aussi pour préciser le sens de ses trois films et de sa méthode de travail.
Il établit le lien qui unit les rituels d’entreprises et la religion.
Les rapports de forces mondiaux sont décortiqués à l’aune de ces remarques…

 

 

VOIR AUSSI

Pierre Legendre : l'escalade de l'obscurantisme 
P.Legendre: "la démocratie, cet ersatz de religion"   

Faire face au nihilisme : Nietzsche et P.Legendre PAR G.GUEST

   


Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article

Pascal 01/11/2010



La 4e partie de la série ne fonctionne pas !



ritoyenne 04/11/2010



Effectivement, merci pour l'indication Pascal. J'essaierai demain de trouver ce document (mais je ne garantis rien).



ritoyenne 07/11/2010



Comme souvent, ce fichier semble maintenant introuvable sur internet ....


 



Pascal 08/12/2010



Dommage ! Si je trouve, je vous fais signe ...



Pascal 08/12/2010



Ca n'a pas trainé :) Coup de chance ;)


 


http://download1079.mediafire.com/67nx540thzog/dmj9jriku47jmr1/04.Legendre+18.10.2007.mp3


 


http://www.mediafire.com/rss.php?key=e05b76798764d3516b21be4093fab7ac54fb846e971328abf1940a51b339e393