MVT ETUDIANT : Le point lundi - 41 universités mobilisées.

Publié le par Ritoyenne

Carte de France des universités touchées par le mouvement étudiant :

 









Cliquez sur les bulles, pour avoir le détail de chaque ville.
Si vous avez des problèmes pour afficher cette carte :
cliquez-ici.



Etat de la mobilisation dans les universités lundi 19 novembre Point effectué par la FSE Paris

41 universités totalement ou partiellement en grève avec piquets de grève bloquants (ou fermés administrativement) : Paris I (site de Tolbiac), Paris III, La Sorbonne, Clignancourt Paris IV, Paris VII, Paris VIII Saint Denis, Paris X Nanterre, Paris XIII Villetaneuse, Rouen, Tours, Caen, Nantes, Rennes II, Toulouse II le Mirail, Toulouse III Rangueil, Pau, Perpignan, Aix-Marseille I (sites d'Aix et Marseille), Lyon II, Montpellier II, Montpellier III, Lille III, Limoges, Brest, Le Havre, Bordeaux I, Bordeaux II, Bordeaux III, Amiens, Angers, Metz, Nancy II, La Rochelle, Dijon, Grenoble III, Orléans, Reims, Saint Etienne, Valenciennes, Poitiers, Arras

Le Snesup (syndicat majoritaire chez les enseignants chercheurs) appelle, à partir de vendredi 16 novembre, à la tenue d'AG de personnels afin de voter la grève.

Lundi 19 novembre, au moins 6 nouvelles universités ont rejoint la grève avec blocage : Clignancourt Paris IV, Paris VII, Rennes II, Poitiers, Bordeaux I, Arras (+le site de Marseille d'Aix en Provence). La moitié des universités est désormais en grève avec blocage. Et la liste va s'allonger demain avec des piquets bloquants annoncés à Rennes I, Clermont, Besançon, Toulouse I, Lille I

Région parisienne

Tolbiac Paris I [GREVE AVEC BLOCAGE] : le centre est en grève (avec piquets) depuis mardi 30 octobre. Depuis cette date, la présidence de Paris I multiplie les actes de répression (avec l'appui unanime des directeurs d'UFR qui affichent leur "solidarité totale" avec la présidence) : fermetures administratives (du vendredi 2 novembre au mardi 6 novembre, jeudi 8 novembre, samedi 10 novembre), intervention policière (mercredi 7 novembre à 22h), communiqués mensongers. Malgré la fermeture administrative, les grévistes ont pu rentrer dans le centre lundi 5 novembre. Mercredi 7 novembre, une AG de 1300 étudiants a revoté les piquets de grève à une large majorité, ainsi que l'occupation. Vendredi 9 novembre, une nouvelle AG a élu 5 mandatés à la coordination nationale (FSE, SUD, non syndiqués). La présidence a décidé d'organiser un référendum électronique ( ! !) du mardi 13 novembre au jeudi 15 novembre. Mardi 13 novembre, l'AG de 1300 étudiants a reconduit la grève avec blocage à une écrasante majorité, jusqu'à mardi 20 novembre. L'AG a également voté le boycott du référendum électronique et la démission du président de Paris I. Mercredi 14 et jeudi 15 novembre, fermeture administrative. Fac réouverte vendredi avec la remise en place des piquets de grève.

La Sorbonne [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, une AG d'au moins 300 étudiants votent la grève avec piquets de grève à une nette majorité. Le vote sur l'occupation atteint tout juste 50%. Plus d'une centaine d'étudiants occupent la Sorbonne, avant une intervention policière vers 22h. La grève n'est pas effective pour le moment. Prochaine AG mardi 13 novembre. Pas de délégué à la coordination nationale car pas de nouvelle AG depuis mardi 6 novembre. Jeudi 8 novembre, manifestation sauvage (environ 1000 étudiants) qui atteint la Sorbonne. 50 personnes parviennent à rentrer malgré le barrage de flics, avant d'être évacués. Ensuite, blocage des voies à gare du nord pendant 1h30. Mardi 13 novembre, AG de plus de 400 étudiants a voté la grève avec blocage et occupation. Jeudi 15 novembre, AG de 600 étudiants a voté à une écrasante majorité le blocage et l'occupation. Jeudi soir, la police est intervenue pour virer les 150 étudiants qui occupaient le site. Vendredi matin, la police est intervenue très violemment, a cassé les piquets de grève et a arrêté un étudiant.

Censier Paris III [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 13 novembre, AG d'environ 700 personnes a voté la grève avec blocage. Prochaine AG jeudi 15 novembre. Jeudi 15 novembre, AG de 600 personnes votent la reconduite du blocage à une majorité plus large que mardi.

Clignancourt Paris IV [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, une AG d'environ 120 étudiants vote la grève avec blocage à l'unanimité moins 4 voix. Mercredi 7 novembre, une AG de 400 étudiants reconduit le blocage à une courte majorité (187 contre 165). Lundi 12 novembre, une AG de plus de 600 étudiants a voté la levée du blocage (par 10 voix d'écart). Vendredi 16 novembre, une AG d'une centaine de personnes a voté la grève avec blocage.

Malesherbes Paris IV : Mercredi 7 novembre, AG à 70. Election d'un délégué (FSE) observateur pour la coordination nationale de Rennes. Mardi 13 novembre, AG d'environ 500 étudiants ; la grève avec blocage a été rejeté à une courte majorité (une cinquantaine de voix).

Paris VI Jussieu : Jeudi 8 novembre, une AG d'environ 300 étudiants (plus une vingtaine de personnels) a décidé de la mise en place de barrages filtrants lundi 12 novembre.

Paris VII (Paris Rive Gauche) [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 novembre, AG d'environ 300 étudiants. Mardi 13 novembre, AG de plus de 500 étudiants vote la grève avec blocage à partir de lundi 19 novembre. Lundi 19 novembre, AG de 500 étudiants a reconduit le blocage jusqu'à mardi.

Paris VIII Saint Denis [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, AG d'environ 500 personnes. Mercredi 7 novembre, AG de 400 personnes. Lundi 12 novembre, AG de 800 à 1000 personnes vote la grève avec blocage et occupation. Mardi 13 novembre, une nouvelle AG de 500 personnes a reconduit le blocage.

Nanterre Paris X [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 novembre, une AG de 800-1000 étudiants a voté la grève avec piquets de grève (615 POUR, 199 CONTRE), ainsi que l'occupation. Vendredi 9 novembre, les bâtiments A, B, C, D, E, L ont été bloqués. Dans les bâtiments F (droit) et G (économie), des piquets de grève filtrants ont été installés. Lundi 12 novembre, les forces de l'ordre ont pénétré dans le campus, cassé (temporairement) les piquets de grève et gazé des étudiants ; AG de 1500 étudiants qui a reconduit le blocage. Mardi 13 novembre, blocage de l'ensemble du campus ; à 10h, les CRS ont matraqué et délogé les étudiants qui bloquaient le bâtiment de droit. Les étudiants de l'UFR de STAPS ont voté la grève.

Créteil - Paris XII : Jeudi 8 novembre, une AG de 200 personnes s'est prononcé pour l'abrogation de la loi Pécresse (la motion a été portée au CA qui l'a adopté ... ainsi que deux autres motions : une motion "fixe les principes qui présideront à la mise en oeuvre de la loi", et l'autre motion valide les nouveaux statuts et réglement intérieur de l'université ! !). Mardi 13 novembre, AG a mis en place des barrages filtrants.

Villetaneuse - Paris XIII [GREVE AVEC BLOCAGE] : AG mercredi 7 novembre (élection de deux délégués à la coordination nationale). Mardi 13 novembre, une AG de plus de 300 personnes a voté la grève avec blocage et occupation (la direction de l'UNEF s'est prononcé contre) par 205 voix contre 83.

Evry : Lundi 12 novembre, AG de 300 étudiants a voté la grève.

Cergy Pontoise : Mardi 13 novembre, AG de 200 étudiants a voté la grève

Marne la Vallée : Jeudi 8 novembre, AG de 200 personnes.

Saint Quentin : AG de 250 étudiants cette semaine.

IEP Paris : Jeudi 15 novembre, AG de 120 étudiants

EHESS : Mardi 13 novembre, AG d'une soixantaine de personnes a voté l'abrogation de la LRU

Ouest-Nord ouest

Rouen [GREVE AVE BLOCAGE] : En grève avec blocage depuis le 25 octobre (fac de lettres et psycho), AG à 1000 lundi 29 et mardi 30 octobre. Lundi 5 novembre, AG d'environ 2000 personnes qui reconduit le blocage et vote à la quasi-unanimité la motion suivante : « nous appelons les directions syndicales de l'enseignement supérieur à rejoindre la mobilisation et à appeler à la grève immédiatement ». Mercredi 7 novembre, le blocage a été étendu à la fac de sciences. Jeudi 8 novembre, 700 étudiants (500 selon la police) ont manifesté. Lundi 12 novembre, les étudiants de STAPS ont rejoint le mouvement et ont voté le blocage. AG de 1200 personnes en lettres, sciences humaines, psycho, socio, a reconduit la grève avec le blocage.

Tours [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, AG de 800 étudiants vote la grève avec blocage. Jeudi 8 novembre, AG a reconduit le blocage et a mandaté des délégués pour la coordination nationale. Lundi 12 novembre, une AG de 1500 étudiants a reconduit la grève avec blocage jusqu'au mercredi 21 novembre. Mardi 13 novembre, deux étudiants ont été arrêté par la BAC. La section locale du Snesup appelle à la grève vendredi 16 novembre.

Caen [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, une AG d'environ 400 étudiants a voté la grève avec blocage (bâtiment lettres). Jeudi 8 novembre, une AG d'environ 600-700 personnes a voté le blocage des bâtiments lettres et sciences. Manifestation d'environ 500 personnes jeudi 8 novembre. Mardi 13 novembre, AG d'environ 1500 étudiants a reconduit la grève avec blocage. Plus de 1000 étudiants sont partis manifester dans la ville. Mercredi 14 novembre : blocage des campus 2 (sciences et STAPS) et 3 (IUT informatique). Jeudi 15 novembre : manif de 800 personnes avec occupation des services fiscaux du Calvados

Nantes [GREVE AVEC BLOCAGE] : mercredi 7 novembre, AG de 700 personnes. Vote de la grève avec blocage. Blocage en lettres et sciences humaines des différents bâtiments. Intervention policière mercredi soir à 21h qui déloge 200 étudiants. Jeudi 8 novembre, AG de 1800 étudiants a reconduit le blocage (environ 1200 POUR) et l'occupation. Manifestation d'environ 700 étudiants. Occupation de l'université jeudi 8 novembre. Suite à l'AG de mardi 13 novembre, le blocage a été reconduit en lettres et sciences humaines (1256 POUR, 469 CONTRE). Suite à l'AG du mercredi 14 novembre, le blocage s'est étendu au secteur droit (550 POUR, 350 CONTRE). Suite à l'AG du jeudi 15 novembre, le blocage s'est étendu au secteur sciences (647 POUR, 472 CONTRE) Jeudi soir, la police est intervenue pour chasser les étudiants et permettre la fermeture administrative. http://mouvement.etudiant.nantais.over-blog.fr/

Rennes II [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, une AG de 800 étudiants a voté la grève avec blocage. Mercredi 7 novembre, une AG d'au moins 2000 étudiants a reconduit le blocage. Jeudi 8 novembre, manifestation de 3000 étudiants (1500 selon la police) dans les rues de Rennes. Blocage des voies SNCF pendant 2 heures. Lundi 12 novembre, AG de 2000 étudiants a reconduit le blocage jusqu'au retrait de la loi Pécresse. Mardi 13 et mercredi 14 novembre, fermeture administrative suite au référendum (illégitime) organisé par la présidence et cautionné par l'UNEF. Mercredi 14 novembre, de façon honteuse, une AG de personnels a donné son appui au président de Rennes II (qui compare les grévistes à des « terroristes »), ouvrant ainsi la voie à l'intervention de la police jeudi 15 novembre à 2h du matin. Des étudiants ont été arrêtés. Lundi 19 novembre, l'AG étudiante a voté à une écrasante majorité le blocage.

Brest [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 novembre, AG de 300 personnes a voté la grève sans blocage. Lundi 12 novembre, AG de plus de 500 étudiants vote la grève avec blocage. Jeudi 15 novembre, fermeture administrative

Le Havre [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 novembre, AG de 1000 personnes. Grève votée à une courte majorité (510 contre 476). Blocage rejeté (361 Pour, 476 Contre). Lundi 12 novembre, l'AG de plus de 1000 étudiants a voté la grève avec blocage (586 POUR, 475 CONTRE).

Rennes I : Jeudi 8 novembre, AG de 300 personnes a voté la grève sans blocage. Mardi 13 novembre, une AG de 500 étudiants a voté la grève avec blocage. Lundi 19 novembre, l'AG de 500 étudiants a voté la grève et le blocage pour la journée de mardi.

Lorient : Mercredi 7 novembre, AG de 150 personnes. Barrages filtrants jeudi 8 novembre.

Poitiers [GREVE AVECBLOCAGE] : Lundi 19 novembre, AG de 1600 étudiants a voté la grève avec blocage de 2 UFR (par 973 voix contre 621). L'amphi J a été renommé Amphi « Louise Michel »

Angers [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 13 novembre, une AG de 900 étudiants en lettres a voté la grève avec blocage (470 POUR, 261 CONTRE). Jeudi 15 novembre, AG de 500 étudiants en science organisé par un BDE réactionnaire, qui a décidé de faire un référendum.

Le Mans : Jeudi 15 novembre, AG de 650 personnes a voté l'abrogation de la LRU. Le blocage a été rejeté à 30 voix près.

La Rochelle [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 13 novembre, 400 étudiants de la faculté de lettres ont voté la grève avec blocage.

Orléans [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 octobre, AG à 250. Mercredi 14 novembre, une AG de 400 étudiants a voté la grève avec blocage de la faculté de lettres.

Sud-Ouest

Toulouse le Mirail [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, 1500 étudiants ont décidé de maintenir le blocage (à noter la lancement d'une pétition anti-blocage par email par les organisations réactionnaires) mise en place le matin (conformément à l'AG du mardi 30 octobre). Jeudi 8 novembre, AG de 2000 étudiants reconduit le blocage. Au moins 2000 étudiants des 3 universités de Toulouse ont manifesté. Mardi 13 novembre, AG de 1300 étudiants a voté la poursuite du blocage jusqu'à mardi 20 novembre. Par ailleurs une AG de personnels (200) a voté la grève ! Vendredi 16 novembre, opération péage gratuit mené par 300 personnes. Lundi 19 novembre, l'AG des personnels a reconduit la grève.

Toulouse I (Arsenal) : Jeudi 8 novembre, l'AG a réuni environ 250-300 étudiants. Envoi de deux mandatés à la coordination nationale (FSE et UNEF-TUUD). Mardi 13 novembre, l'AG étudiante a voté la grève sans blocage.

Toulouse Rangueil [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mercredi 7 novembre, AG d'environ 80 étudiants. Mardi 13 novembre, une AG de 600 étudiants a voté la grève avec blocage.

Pau [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mercredi 7 novembre, une AG de 400 personnes votent la grève. Jeudi 8 novembre, une énorme AG de plus de 1600 personnes a voté la grève (1129 POUR, 295 CONTRE, 33 ABSTENTIONS) et le blocage (1009 POUR, 591 CONTRE, 20 ABSTENTIONS). Blocage effectif. Vendredi 9 novembre, manifestation d'environ 200 étudiants. Opération péage gratuit. Lundi 12 novembre, le blocage a été reconduit par 1242 voix contre 1023 jusqu'à vendredi 16 novembre.

Perpignan [GREVE AVEC BLOCAGE] : AG mercredi 31 octobre de 200 étudiants. La grève a été votée, ainsi que le « vidage des salles » et l'occupation du campus jusqu'à mercredi 6 octobre. Mercredi 7 novembre, une nouvelle AG a réuni 1000 étudiants. La grève, le blocage, l'occupation ont été reconduits par 618 POUR (361 CONTRE). L'IUT s'est lui aussi mis en grève avec blocage jusqu'à la prochaine AG mercredi 14 novembre. Mercredi 14 novembre, une AG de 1500 étudiants a voté la reconduction du blocage par 896 voix contre 626. http://greve-perpignan.blogspot.com/

Limoges [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, AG d'environ 150 personnes. Jeudi 8 novembre, AG de 300 personnes. Lundi 12 novembre, AG de 400 personnes (lettres) qui a voté la grève avec blocage. Mardi 13 novembre, AG des étudiants en science (300) a voté la grève avec blocage. Jeudi 15 novembre, le blocage a été reconduit en lettres et levé en science.

Bordeaux III [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 13 novembre, AG de 1500-2000 étudiants (selon AFP) vote la grève avec blocage (légère majorité) jusqu'à vendredi

Bordeaux II [GREVE AVEC BLOCAGE] : source AFP

Bordeaux I [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mercredi 7 novembre, AG de 140 étudiants. Mardi 13 novembre, AG de 600 personnes a voté le principe de grève. Lundi 19 novembre, AG d'au moins 800 étudiants a voté la grève avec blocage par 425 contre 259 (abstention et NPPV : 67)

Sud-Est

Aix en Provence (site Schuman) [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mercredi 7 novembre, une AG de 1300 étudiants a voté la grève avec blocage et occupation. Vendredi 9 novembre, une AG de 800 personnes a reconduit le blocage. Vendredi 9 novembre à 21h30, les CRS ont délogé les étudiants qui occupaient l'université (situation totalement inédite dans cette université). L'université est fermée administrativement depuis samedi 10 novembre. Mardi 13 novembre, une AG de personnels a exigé la réouverture du site. Jeudi 15 novembre, une AG d'environ 300 étudiants s'est tenue sur le parking de la fac, et a voté de réinvestir les bâtiments fermés. Les étudiants sont ensuite parvenus à rentrer dans l'université, puis ont décidé de quitter les lieux. Lundi 19 novembre, l'AG vote une motion condamnant les agissements scandaleux de la direction de l'UNEF lors de la coordination nationale.

Aix en Provence (site Saint Charles à Marseille) [GREVE AVEC BLOCAGE] : Lundi 19 novembre, AG de 500 étudiants a voté la grève avec blocage.

Lyon II [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 novembre, une AG d'environ 500 personnes vote la grève avec blocage, à partir de lundi 12 novembre. Lundi 12 novembre, AG d'au moins 1000 étudiants vote le blocage pour toute la semaine. Jeudi 15 novembre, la présidence a fermé administrativement la fac jusqu'à lundi. La police est intervenue jeudi soir pour évacuer les étudiants qui occupaient l'université.

Montpellier II [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 novembre, l'AG de 500 étudiants a voté la grève avec blocage. Toutefois, la grève n'était pas réellement effective jusqu'à mercredi 14 novembre. Mercredi 14 novembre, AG de plus de 1000 étudiants a voté la grève avec blocage. Vendredi 16 novembre, la présidence de la fac a organisé un référendum illégitime. Lundi 19 novembre, l'AG de 1500 étudiants a voté la poursuite du blocage (800 contre 600).

Montpellier III (Paul Valéry) [GREVE AVEC BLOCAGE] : Vendredi 9 novembre, AG de 150-200 étudiants. Lundi 12 novembre, barrages filtrants, et l'AG a réuni environ 1000 étudiants qui ont voté la grève avec blocage. Vendredi 16 novembre au matin, la police est intervenue pour virer les étudiants et permettre à la direction de l'université de fermer administrativement la fac.

Grenoble III [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 13 novembre, AG de plus de 1000 étudiants a voté la grève, le blocage et l'occupation des locaux jusqu'au 21 novembre. ; la police est intervenue mardi soir pour évacuer pour l'université. 3 étudiants ont été arrêté.

Grenoble II : Mardi 13 novembre, les vigiles privés ont délogés, à l'aide de leurs chiens, les étudiants réunis dans un amphi de la fac.

Saint Etienne [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 novembre, AG de 80 étudiants. Réunion interpro prévue mardi 13 novembre. Jeudi 15 novembre, l'AG a voté la grève avec blocage. Vendredi matin, la présidence avait décidé de fermer administrativement l'université.

Chambéry : Jeudi 8 novembre, AG de 80 personnes.

Avignon : Lundi 12 novembre, réunion de 300 personnes. Jeudi 15 novembre, AG d'environ 150 étudiants. Lundi 19 novembre, AG de 500 étudiants a voté pour l'abrogation de la LRU (en opposition à une proposition de l'UNEF plus floue sur la LRU). L'UNEF a levé l'AG pour empêché tout vote sur les modalités d'action

Clermont-Ferrand : Mardi 13 novembre, 450 étudiants ont assisté à une réunion d'information. Mercredi 14 novembre, blocage du CA par une centaine d'étudiants. Jeudi 15 novembre, une AG de 800 étudiants a voté la grève et le blocage mardi 20 novembre par 518 voix contre 194.

Toulon : Lundi 19 novembre, AG de 500 étudiants. Prochaine AG jeudi 22 novembre.

Nord

Lille III [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, AG de 1200 étudiants vote la grève avec blocage. Prochaine AG lundi 12 novembre ; l'AG a décidé de laisser la présidence de l'université organiser un référendum à bulletins secrets sur le blocage lundi 12 novembre. Jeudi 8 novembre, manifestation d'environ 2000 personnes. Lundi 12 novembre, à bulletins secrets, les étudiants ont reconduit le blocage par 1631 voix contre 1037.

Lille I : Mercredi 7 novembre, AG de 300 personnes. Vote de la grève (quasi-unanimité) et du blocage à une courte majorité (150 POUR, 130 CONTRE). Jeudi 8 novembre, manifestation d'environ 1500 personnes. Vendredi 9 novembre, AG de plus de 1600 étudiants qui reconduit à une très faible majorité le blocage (810 POUR, 800 CONTRE). Lundi 12 novembre, AG de 2100 étudiants a reconduit le blocage jusqu'à mercredi par 1082 voix contre 1006, et jusqu'à vendredi par 750 voix contre 696. Mercredi 14 novembre, une AG des personnels de l'UFR de maths a voté la grève. Lundi 19 novembre, l'AG a levé le blocage avec 1072 pour le blocage, 1211 contre. L'AG a voté la grève et le blocage pour mardi 20 et jeudi 22 novembre. Par ailleurs, l'AG des personnels a voté la grève jusqu'à jeudi 22 novembre. http://www.ag-lille1.info/

Lille II : Mardi 13 novembre, AG de plus de 2000 personnes. La grève a été voté (1483 pour, 774 contre), mais le blocage a été rejeté (952 pour, 1316 contre)

Arras [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 novembre, AG de 400 personnes qui a voté le principe de grève. Lundi 19 novembre, AG a voté la grève avec blocage.

Amiens [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, AG d'environ 400 personnes. Mardi 13 novembre, AG de 1000 étudiants du pôle des sciences humaines (5000 étudiants inscrits) a voté la grève avec blocage. Sur les autres pôles, la grève sans blocage a été voté. Jeudi 15 novembre, le blocage a été reconduit en sciences humaines.

Valenciennes [GREVE AVEC BLOCAGE] : source AFP (en lettres)

Est

Nancy II [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, une AG a réuni environ 150 étudiants et a voté la mise en place de barrages filtrants jeudi 8 novembre. Jeudi 8 novembre, AG de 700 étudiants, suivie d'une manifestation de plusieurs centaines d'étudiants. Elections de 2 mandatés (UNEF) à la coordination nationale. Mercredi 14 novembre, une AG de plus de 1000 étudiants a voté la grève avec blocage à une écrasante majorité (90%)

Metz [GREVE AVEC BLOCAGE] : Jeudi 8 novembre, AG de 650 étudiants a voté la grève. Mardi 13 novembre, AG de 800 étudiants qui votent la grève avec blocage et occupation. Jeudi 15 novembre, AG de 600 étudiants a reconduit le blocage.

Reims [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 6 novembre, AG d'environ 200 personnes. Jeudi 15 novembre, AG de 900-1000 étudiants a voté le blocage du pôle Droit et lettres.

Strasbourg : Jeudi 8 novembre, AG de 150-180 personnes. Mardi 13 novembre, AG de 600 personnes vote la grève (sans blocage). Jeudi 15 novembre au soir, la police est intervenue pour virer des étudiants qui étaient réuni dans un amphithéâtre.

Dijon [GREVE AVEC BLOCAGE] : Mardi 13 novembre, AG de plus de 1000 étudiants a voté la grève avec blocage.

Besançon : Mardi 13 novembre, AG de la fac de lettres de 450 personnes vote la grève avec blocage. Les facs de science et droit se prononceront mercredi 14 novembre. Jeudi 15 novembre, une AG de 1000 étudiants a voté le déblocage à 5 voix près, et a voté le blocage pour mardi 20 novembre. Prochaine AG jeudi 22 novembre.


Publié dans Mouvements étudiants

Commenter cet article

nlslatour 24/11/2007 13:06

alors vs savez si ils risquent de bloquer clignancourt lundi matin comme c t prévu ou pas ??

A propos 23/11/2007 19:00

"Comment peut-on en effet demander plus de démocratie, demander le respect des votes du côté des "bloqueurs", et en même temps agircontre la décision d'une grande majorité d'étudiants lorsqu'elle estdéfavorable ?"Parce que nous ne reconnaissons aucune légitimité aux décisions prises en AG, c'est clair non ?

A propos 23/11/2007 18:59

"rappelons de même que l'interdiction d'accès pour lesbloqueurs est aussi en opposition au paragraphe de la DDHC sur lalibre-circulation des personnes."N'importe quoi...Le droit de libre circulation n'est pas le droit d'aller partout où l'on veut quand on le veut ! Je n'ai pas le droit d'entrer chez vous sans votre authorisation, et ce n'est pas une annulation droit de libre circulation !

Ritoyenne 23/11/2007 16:39

Concernant philosophie.sorbonne.free.fr : "Bonsoir,Comme vous l'avez peut-être remarqué, philosophie.sorbonne est,depuis cette après-midi, inaccessible, suite à un piratage (over-threading de la base sql qui a fait totalement planter le serveur).Entre le temps que les ingénieurs de Free relancent le serveur, quel'on ré-uploade l'intégralité des tables sql, qu'on prie pour que lesdonnées n'aient pas cramé, et enfin qu'on colmate la faille, le sitene ré-ouvrira pas avant demain soir.En attente donc d'un meilleur moyen, j'ai pris les mails des 20dernières personnes ayant posté un commentaire, afin de vous donnerpar ce mail des infos concernant cette journée et celle de demain.Désolé si certains auront l'impression que je les "spamme".22/11 :Présents dès 7 heures du matin pour empêcher l'accès aux étudiants etprofesseurs à ParisIV - Clignancourt, les bloqueurs ont été vers 9h45expulsés dans le calme par 6 cars de gendarmes.Tous se sont fait filmer, et risquent de ne plus pouvoir rentrer encours dès la semaine prochaine -qu'il y ait blocage ou non -(précisons que depuis cette après-midi, ils sont tous interditsd'accès à la Sorbonne mère).Puisque des anti-bloqueurs en ont fait la remarque la semainedernière, rappelons de même que l'interdiction d'accès pour lesbloqueurs est aussi en opposition au paragraphe de la DDHC sur lalibre-circulation des personnes. Comme quoi, les "dictateurs" sontbien présents dans les deux camps...En conclusion, le site a été débrayé par les gendarmes,inconformément à la décision de l'AG de la veille, et les cours ontensuite pu se passer "tranquillement".Les bloqueurs ont ensuite tenté d'intervenir à Championnet, où ils sesont fait bloquer par les gardiens du site en tentant de débrayer lessalles de cours ; une action de ParisIV encore une fois entièrementnon-conforme à la décision de l'AG de la veille. Après un sittingpassif de protestation, les bloqueurs ont ensuite fui -les gendarmesarrivant cette fois avec des fourgonnettes de police pour arrêterl'ensemble de la troupe.Nous tenons à remercier l'ensemble des étudiants et des professeursayant respecté la décision de l'AG souveraine et n'étant pas venus encours à Championnet ou à Clignancourt ce jeudi. Ou plutôt : ne lesremercions pas, disons plutôt que c'est "normal". L'anormal ou le"totalitaire", ce sont au contraire les personnes qui ont tenu àfaire ou avoir cours ce jour, sous le futile prétexte de "il y apossibilité de cours, je suis contre le blocage, j'y vais."Comment peut-on en effet demander plus de démocratie, demander lerespect des votes du côté des "bloqueurs", et en même temps agircontre la décision d'une grande majorité d'étudiants lorsqu'elle estdéfavorable ? Comment, dans la même logique, justifier que nousn'ayons pas à faire de même, et que nous ne devions pas rebloquerClignancourt demain ?Enfin, n'échauffons pas les esprits une fois de plus...La manif' de cette après-midi a rassemblé plusieurs milliersd'étudiants à Paris. Mais nous n'y avons toujours pas vu Mme Pécresse...23/11En respect des décisions de l'AG souveraine du mercredi, aucunetentative de blocage ne sera à prévoir ce jour. Les cours devraientse dérouler à Paris IV - Clignancourt sans encombre.Encore désolé de la précarité de ce moyen d'information,philosophie.sorbonne."

Mr Bloom 23/11/2007 13:30

philosophie.sorbonne.free.fr est sans doute arrêté à cause d'un traffic trop important (vu le nombre de commentaires et personnes qui consultaient le site ce n'est pas surprenant). Free offre des pages gratuites jusqu'à un certain point... Je crois que la page est réactivable mais ca prend un peu de temps. On devrait voir le site réapparaître.