La coordination étudiante appelle à de nouvelles manifestations le 22 novembre

Publié le par Ritoyenne

La coordination nationale étudiante contre la loi sur l'autonomie des universités a appelé, dimanche 18 novembre, étudiants et lycéens à une journée de grève et de manifestations le 22 novembre.

Réunie à Tours, la coordination a répété l'appel à se joindre à la mobilisation aux côtés des fonctionnaires le 20 novembre et à également lancé un appel au lycéens.


"Nous appelons les lycéens à nous rejoindre dans la lutte à travers des débrayages, des blocages, comme durant le CPE" , a précisé l'un des porte-parole, proposant également "une date de mobilisation interprofessionnelle le 27 aux secteurs en lutte". "Nous devons construire un mouvement d'ensemble des jeunes et des salariés pour riposter à l'offensive du gouvernement", a indiqué la coordination, demandant aux "lycéens d'organiser partout des AG pour préparer la grève".

"La grève des étudiants se poursuivra jusqu'au retrait de la loi Pécresse", a-t-elle averti.

Cette troisième coordination nationale étudiante contre la loi sur l'autonomie des universités a rassemblé plus de 200 étudiants, représentants 64 sites universitaires et trois IUT, selon les organisateurs. La ministre de l'enseignement supérieur Valérie Pécresse a assuré vendredi que le mouvement étudiant "touche à des degrés divers 32 universités" sur 85, dont "deux bloquées", tandis que pour l'Unef et selon un décompte de l'AFP, 43 sites sont "perturbés".



***



Demain  13H AG en Sorbonne.

Publié dans Mouvements étudiants

Commenter cet article

Ritoyenne 20/11/2007 12:29

Merci merci merci pour ce compte rendu !!Moi je suis arrivé à la toute fin, après les votes, et l'amphi était en train de se vider."Après avoir fait le tour du monde,j'ai échoué sur cette île Fortunée qu'est P4 philo,j'y fais escale avec joie et viendrait débattre avec vous camarades étudiants"Bienvenue. :)"et autres philosophes en herbe ou fumant de l'herbe pour certains,n'est ce pas Michel Bel ;-)""Ah ça, notre cultivateur officiel de ganja est M. Bel, il est un peu barbant, voire sénile, mais très attachant au demeurant.

lanthanonte 20/11/2007 03:02

J'étais à l'AG du début à la fin pour la première fois et nous étions 200 au début,ensuite ça s'en va et ça revient mais au moment d'un comptage,on a eu comme résultat 110 à 70(vers 17H pour une AG qui commence à 14h) grosso modo,cela me semble juste.Voilà pour les chiffres donc la mobilisation reste stable malgré les grèves,un facteur niveleur que tout honnête homme doit prendre en compte pour son activité comptable sans tomber dans un fétchisme quantitativiste bien entendu.Les débats ont commencé sur des bases sollides avec une intervenante de qualité sérieuse qui critiquait les conséquences de la loi sur le long terme en s'appuyant sur le texte de loi pour étayer son argumentation.Celle-ci visait à démontrer que le désengagement progressif de l'Etat dans les universités présentait un potentiel danger lié au rôle accru des capitaux privés au sein de l'Université,et donc de volontés particulières au détriment de l'intérêt général représenté par l'Etat malgré tout.Ensuite,Alain Renaut nous a proposé une défense du texte de loi qui voulait démontrer que l'autonomie des universités est une bonne chose car elle va permettre à l'Université d'être responsable de son devenir sans devoir obéir à un Etat central qui impose sa volonté à toutes les universités uniformément, sans faire attention aux cas particuliers.Un éloge de la décentralisation et une confiance dans la responsabilité de chacun pour le salut de tous.Sur le papier,c'est beau,équilibré,mais à mon avis c'est une illusion d'un social-libéralisme naïf qui pêche par optimisme et donc par légéreté.L'argent lie,il corrompt les hommes et malgré quelques mécènes éclairés,il y a aussi beaucoup de porcs incultes qui méprisent la question de l'Etre(relire Léon BLOY pour comprendre le cochon bourgeois,Exégèse des lieux communs).Alain Renaut nous propose une analyse textuelle,il cheche les mots "Privatisation","Marchandisation","Droits d'inscriptions à 2000 euros"(...),il ne les trouve pas alors cela n'est pas.En bon rationaliste occidental il pense selon la lettre et non selon l'esprit de la loi,et manque donc de penser le processus,un petit détour par la pensée chinoise pour notre vieux kanttien?A propos de Kant dont notre auguste professeur se gargarise lors de ces nombreux cours en Sorbonne(nous sommes gâtés...),ce cher Alain Renaut accompagné d'autres profs de philo po de P4(un champion de la mimique de dégoût devant les gauchistes crasseux,et un autre qui imite par mimétisme son compère mais sans la tonalité very schocked de celui-ci).Je ne suis pas sûr de qui c'était donc je ne citerai pas de nom car personnellement je repecte une certaine moralité kantienne contrairement à Alain Renaut aujourd'hui qui,interpellé à de nombreuses reprises par la salle aprés son intervention(pas inintéressante au demeurant)parfois virilement ou bêtement gauchiste primaire version garde rouge de bac à sable,n'a pas daigné reprendre la parole pour entamer un débat houleux avec une salle plutôt hostile,ce qui aurait été tout à son honneur et cela aurait révélé un certain courage. Au contraire,il quitte la salle au moment où une caricature gauchiste(bonnet,baggy dégoulinant,habillée comme un sac quoi) lui pose une question.C'est beau Kant et son ciel étoilé mais seulement dans les livres et pour la carrière.Cela dit c'est bien qu'il soit venu et malgré mes critiques,je comprends que devant une telle ambiance qui tranche avec le caractère feutré sorbonnard,on puisse être déstabilisé car la dialectique, c'est pas en AG qu'il faut la chercher ! Et à moins d'être un stoïcien réalisé doublé d'un saint,il est difficile de tirer son jeu dans une telle situation et de faire avancer le schmilblick.Alain Renaut n'a donc pas démérité lors de cette AG,et reste une personne respectable surtout s'il corrige ma copie d'agrég :)En plus je trouve que Lucio(Luc Ferry pour les intimes)a un super look et qu'il a bon goût car sa compagne est charmante.Voilà,j'espére que j'ai pas été trop lèche bottes,veuillez m'excuser mais ça fait partie de ma préparation aux concours(et je vais en AG en plus d'être plutôt favorable au mouvement,alors vous pouvez m'envoyer des mails de soutien pour renforcer mon ego à clandestinodeletre@gmail.com).Après avoir fait le tour du monde,j'ai échoué sur cette île Fortunée qu'est P4 philo,j'y fais escale avec joie et viendrait débattre avec vous camarades étudiants et autres philosophes en herbe ou fumant de l'herbe pour certains,n'est ce pas Michel Bel ;-)

Ritoyenne 20/11/2007 01:06

Finalement je ne le publie pas, car l'article me semble complètement mensonger sur plusieurs points - je cite : 1/  "Alors que l’amphithéâtre Richelieu était totalement plein à 14h, on ne pouvait recenser qu’une centaine de personnes présentes aux alentours de 17h"C'est un mensonge : je suis arrivé vers 18h, en fin d'AG, donc, et l'amphi Richelieu contenait à vue de nez 150 personnes, la cour étant rempli de plus d'une cinquantaine d'étudiants. De 100 à 200, y'a 100% de différence. On m'a appris, en TP de chimie, qu'on pouvait négliger une marge d'erreur de 5%, pas une de 100%.2/ "L’organisation étudiante de la Sorbonne est en effet assez désordonnée depuis le début des agitations. Les organisateurs se plaignent du nombre très réduit de bloqueurs à la Sorbonne (une dizaine, à peine), alors que ceux qui se prononcent favorables au blocage pendant les AG sont beaucoup plus nombeux."En effet il y a toujours une grande différence entre le nombres de votants au blocage et le nombre de bloqueurs effectifs. Ca s'explique en partie par la lacheté des gens, et en partie par la grève des transports, qui rend impossible l'arrivée à 7h30 en Sorbonne. De plus, les bloqueurs étant toujours évacués par la PJ, ou par les CRS ...- "Même si le mouvement semble quelque peu s’essouffler par un manque de cohésion, on peut s’attendre à voir la Sorbonne bloquée toute la semaine, en particulier mardi 20, Jeudi 22 et lundi prochain, où d’importantes manifestations sont prévues. Un rendez vous est d’ailleurs donné demain à 13h30 sur la place de la Sorbonne avant la manifestation, et la prochaine assemblée générale est prévue jeudi 22 à 10h."Le mouvement s'amplifie. Et à Paris, et en province. Cf. les derniers chiffres avancés par l'AFP. Cf. l'émission de FR5 d'hier soir, etc.Bref, article médiocre. La seule à en retirer = RDV demain midi en Sorbonne.

Ritoyenne 20/11/2007 00:35

Merci bobabob pour l'info. Je le poste en première page.Je suis arrivé en toute fin d'AG, je n'y ai pas assisté, cette fois.

bobabob@yahoo.fr 20/11/2007 00:08

La Sorbonne a de nouveau voté le blocageUne nouvelle assemblée générale s’est tenue à la Sorbonne ce lundi 19 novembre de 14h à 18h. Alors que l’amphithéâtre Richelieu était totalement plein à 14h, on ne pouvait recenser qu’une centaine de personnes présentes aux alentours de 17h, les étudiants se rendant progressivement à leurs cours. Voyant cela, les participants de l’AG ont insisté sur la nécessité d’interrompre tous les cours de la Sorbonne, afin que les étudiants puissent librement participer aux manifestations ou aux AG, sans que leurs absences aux TD ne les pénalisent. Le blocage continu a donc été voté. Il sera effectif dès mardi matin, devant les entrées principales de l’université. Ce piquet de grêve sera néanmoins filtrant : les professeurs, le personnel administratif, et surtout les étudiants préparant l’agrégation et le CAPES seront donc autorisés à rentrer. On ne peut donc que conseiller à ces derniers de se munir d’un justificatif. L’occupation de la Sorbonne a également été votée, cependant, le nombre de volontaires parait assez faible et aucune date n’a encore été définie… L’organisation étudiante de la Sorbonne est en effet assez désordonnée depuis le début des agitations. Les organisateurs se plaignent du nombre très réduit de bloqueurs à la Sorbonne (une dizaine, à peine), alors que ceux qui se prononcent favorables au blocage pendant les AG sont beaucoup plus nombeux. Ils regrettent l’image peu crédible qu’ils renvoient, comme le fait remarquer un intervenant : “quand on est à peine deux à vouloir bloquer une entrée alors que cinq étudiants sont en face de nous à vouloir entrer, on est un peu ridicules !” Le problème de la répression a également été soulevé par les étudiants. Après la violente évacuation de Nanterre la semaine dernière, c’est le site Paris IV de Clignancourt qui en a fait les frais ce lundi matin. Les bloqueurs ont non seulement été confronté à un important groupe d’anti bloqueurs, mais aussi à des CRS pour le moins agressifs. Une pétition a donc circulée pour protester contre la présence des gendarmes et des CRS autour de l’établissement. Quelques bonnes nouvelles sont tout de même venues ponctuer cette AG, notamment le ralliement de cinq universités au piquet de grêve. Marseille, Paris VII, Rennes II, Poitiers et Montpellier ont en effet voté le blocage cet après midi. Même si le mouvement semble quelque peu s’essouffler par un manque de cohésion, on peut s’attendre à voir la Sorbonne bloquée toute la semaine, en particulier mardi 20, Jeudi 22 et lundi prochain, où d’importantes manifestations sont prévues. Un rendez vous est d’ailleurs donné demain à 13h30 sur la place de la Sorbonne avant la manifestation, et la prochaine assemblée générale est prévue jeudi 22 à 10h. source : http://www.contrepoint.info/?p=1105