Musique et phénoménologie (Celibidache)

Publié le par jp

 

Celibidache (élève de Furtwängler et rival malheureux de Karajan au philarmonique de Berlin) avait découvert et étudié dans sa jeunesse la phénoménologie de Husserl. Il fait partie des musiciens qui ont beaucoup réfléchi sur la musique ; son travail intellectuel, qu'il transmettait uniquement oralement, est considérable. Sa conception de la technique de direction d'orchestre est aussi d'une très grande portée. On peut signaler à ce propos qu'il dirigeait presque toujours de mémoire, sans partition, et essayait d'atteindre un très haut niveau de concentration. Il a pratiquement toujours refusé d'enregistrer, que ce soit en concert ou en studio, avec l'argument que le disque ne pouvait reproduire tous les épiphénomènes qui existaient dans la musique et que seul le concert en direct pouvait révéler. (wikipédia)

"Vous ne faites rien, vous laissez venir."









Le Jardin de Celibidache (extrait)





Voir aussi
B.Sève : philosophie de la musique

Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article