"Un spécialiste" (le film du procès Eichmann)

Publié le par jp


« Un spécialiste »
(Le procès Eichmann à Jérusalem)

film documentaire français d’Eyal Sivan et Rony Brauman (1998)

   
"Les transports d'enfants pourront rouler."
    
 
« Le 11 mai 1960, les services secrets israéliens enlèvent à Buenos Aires (Argentine) Adolf Eichmann, responsable de la déportation de millions de Juifs vers les camps nazis. Un an après, à Jérusalem, commence son procès. 350 heures intégralement filmées. A partir de ce matériau, Rony Brauman et Eyal Sivan ont réalisé un film. Ils reprennent à leur compte la thèse d’Hannah Arendt, celle du bureaucrate d’une effroyable « banalité » exécutant et transmettant des ordres du début à la fin de sa « mission ». Le « monstre » décrit par le procureur n’était qu’un petit personnage pris dans un univers kafkaïen de dossiers, de tableaux, de cartables, concourant à la mort de millions de personnes ». Vincent Rémy, Télérama n°2682, 6 juin 2001. Extrait : Eichmann et la solution finale.
Dans son ouvrage Eichmann à Jérusalem qui compile ses chroniques de ce procès, Arendt conclut qu'Eichmann n'a montré ni antisémitisme ni troubles psychiques, et qu'il n'avait agi de la sorte durant la guerre que pour « faire carrière ». Elle le décrit comme étant la personnification même de la « banalité du mal », se basant sur le fait qu'au procès il n'a semblé ressentir ni culpabilité ni haine et présenté une personnalité tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Elle élargit cette constatation à la plupart des criminels nazis, et ce quel que soit le rang dans la chaîne de commandement, chacun effectuant consciencieusement son petit travail de fonctionnaire ou de soldat plus préoccupé comme tout un chacun par son avancement que par les conséquences réelles du travail. Beaucoup allèrent plus loin dans ce raisonnement en affirmant que chacun, pour peu que les bonnes conditions soient réunies, les bons ordres, les bonnes incitations données au bon moment, peut commettre les crimes les plus odieux, mais Arendt elle-même refusa cette interprétation.
Adolf Eichmann (Solingen 19 mars 1906 – Jérusalem 1er juin 1962) est un fonctionnaire de haut rang de l'Allemagne nazie et un membre des SS (Schutzstaffel) au rang d'Obersturmbannführer (Lieutenant-Colonel). Il fut responsable de la logistique de la solution finale (Endlösung). Il organisa notamment l'identification des victimes de la solution finale et leur déportation vers les camps de concentration.



   
 
 
 
 
voir aussi
Eichmann et la morale kantienne (Hanna Arendt)
« Entretien avec Hannah Arendt » de Günter Gaus : cet entretien télévisé eut lieu au plus fort de la polémique déclenchée par la publication du livre «Eichmann à Jérusalem», récit du procès du criminel nazi, exécuteur zélé de la solution finale.

Qu'est-ce qu'un crime contre l'humanité? (Arendt)
Vidéo de l'expérience de Milgram sur la soumission
Eichmann le fugitif nazi (documentaire vidéo)

Publié dans Histoire

Commenter cet article