Alain Soral : le nationalisme trans-courant.

Publié le par Ritoyenne




Vous trouverez d'autres documents sur Soral en cliquant ici.

Publié dans Propagande

Commenter cet article

ahou 19/10/2007 13:50

"On ne voit pas pourquoi préférer une forme de totémisme à une autre. Toute organisation sociale est répugnante : l'humain est la vermine de la surface du globe."En commençant d'emblée la conversation par cette phrase, vous interdisez d'emblée toute discussion sur les propos tenus par Soral - ou par toute autre personne !

Ritoyenne 11/08/2007 04:38

"Le nationalisme (...) conduit nécessairement à l'impérialisme"C'est une idée qui, pourquoi pas, peut se défendre. En l'occurence, le nationalisme proné par M. Soral vise à combattre .. l'impérialisme, déjà en place.

oyseaulx, avec les contributions de la sourys papivore 10/08/2007 19:40

On ne voit pas pourquoi préférer une forme de totémisme à une autre. Toute organisation sociale est répugnante : l'humain est la vermine de la surface du globe. L'unité nationale bénéficie surtout aux actionnaires des chemins de fer, l'unité allemande n'eut pas d'autre motif qu'éluder un changement d'écartement des rails tous les vingt kilomètres. Le nationalisme, tel qu'il se développe à partir de 1870, conduit nécessairement à l'impérialisme et à l'affrontement des puissances, l'histoire des relations internationales de 1870 à 1914 le montre suffisamment : Triplice, Triple Alliance, crises marocaines, crises balkaniques, Guerre. Sacrifier un million et demi de jeunes Français pour les enculés de la rente coloniale, non.