Pierre Bourdieu, Sur la télévision

Publié le par Ritoyenne

"Sur la télévision" de Pierre Bourdieu :





Tous les autres documents sur Bourdieu sont ici.

Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article

Julien 05/03/2008 16:27

Je te remercie, Ritoyenne, de ces éclaircissements (bien que je te rassure : j'avais un doute là-dessus, mais je visais aussi Ermite, dont le commentaire n'était pas très amical non plus).Je trouve cela dommage que certaines personnes gâchent ce projet de site et tuent la discussion, car j'imagine que comme moi, tu n'associes pas seulement la philosophie à quelques grands noms, mais aussi au plaisir de l'échange, du partage d'opinions, du dialogue que l'on peut fonder sur certaines opinions. J'en profite d'ailleurs pour re présenter des excuses quant à mon premier commentaire qui n'était pas non plus très réfléchi. Pardon aussi si des personnes de P4P se sont senties visées par mon précédent commentaire, qui ne ciblait bien entendu que les 2 personnes avec qui j'ai tenté de discuter.

Ritoyenne 01/03/2008 19:39

Julien : à certains moments de ta réponse, on a l'impression que tu considères que Dupea fait partie et participe à P4P ...On a rien à voir avec cette personne, dont j'ai effacé plusieurs fois des commentaires inutiles et insultants ..."Enfin, je trouve qu'il serait judicieux d'utiliser un autre ton pour répondre aux commentaires postés sur votre site."C'est la phrase qui me fait douter : "votre site" ?Je ne crois pas que personne de P4P ait répondu ici à tes remarques ..Bref. Dupea est un gros troll, inconnu(e) de nos services. (:p)

Julien 01/03/2008 17:07

Amusant. Quels grands philosophes qui se contentent de slogans infondés comme arguments.Ne parlez-vous pas sur ce site-même du "cas Heidegger", qui à l'époque était pro national socialiste Allemand? Doit-on rejeter pour autant toute l'argumentation heideggerienne, toute sa théorie?L'appartenance politique d'un écrivain compte-t-elle donc plus pour vous que la qualité du contenu de ses écrits? Je comprends dès lors pourquoi Bourdieu est ici. Car si moi je suis animé d'idéologie de droite (ce dont je me défends, mais passons), la théorie de Bourdieu, elle, est bel et bien formatée par ses penchants gauchistes. Tant que j'y suis, je n'ai pas non plus cité Bernard Lahire, dans les nombreux auteurs qui pourraient le critiquer. Et tant qu'à parler de philosophes français, plutot citer le gigantesque Ricoeur.Quant à la politique, puisque vous me poussez vers ce sujet, je tiens à dire que la France est un pays peu nuancé, où l'on sombre vite dans l'extrême. Si je devais me positionner quant à vos partis, je choisirais bien plutôt le centre (et c'est par défaut). De toute façon, il faut être idiot pour se contenter de clivages archaiques pour juger d'idées, quels qu'en soient les domaines.Enfin, je compte revenir sur ma formation, et utiliser Bourdieu lui-même pour vous répondre. S'il a pris la peine de distinguer le capital économique du capital symbolique, c'est qu'il pensait que l'intelligence et la culture devaient être différenciés de la classe sociale. Rejeter les idées de quelqu'un parce qu'il n'a pas de formation est un argument extrêmement piteux et grossier, qui me semble beaucoup plus proche de l'extrême droite que ce que j'ai pu dire. "Dupea" est la preuve vivante que l'on peut avoir une bonne formation sans savoir s'en servir, avoir de la connaissance sans savoir réfléchir.En bref, vos seuls arguments (je vous fais honneur en qualifiant vos commentaires puérils de la sorte) sont que je n'ai pas de formation et que je suis pro Le Pen. Ils n'ont aucun fondement, sont faux, non développés et n'ont (et c'est ça le pire) aucune pertinence quant à ma position.Enfin, je trouve qu'il serait judicieux d'utiliser un autre ton pour répondre aux commentaires postés sur votre site. L'humilité et l'écoute ne sont-elles pas des valeurs fondamentales pour quelqu'un qui se prétend philosophe? ... Si du haut de votre formation, vous ne savez pas ça, il faudrait peut-être envisager de changer de voie...

dupea 26/02/2008 06:13

On croirait entendre du Le Pen.

Julien 23/02/2008 12:00

D'accord, la critique est facile. Je m'en vais dès lors argumenter un peu plus. N'oublions pas d'abord Sartre ou Danièle Sallenave contre qui Bourdieu avait une grande animosité. Je trouve que leur débat était plus ou moins stérile car Bourdieu -et j'admets qu'il faisait ça bien- se contentait de réfuter les arguments contraires et n'a pas revu d'un poil ses positions, alors qu'elles méritaient d'être nuancées.Quant à sa critique sur la télévision, il n'a sans doute pas tout à fait tort, mais là encore, on peut se référer à son "lynchage" médiatique : a-t-il écrit dans l'absolu ou selon sa rancoeur?Enfin, prenons son modèle du champ et de l'habitus. Ce qu'il faut lui reconnaitre, c'est qu'il essaie d'articuler liberté et déterminisme (ce qui, philosophiquement, n'est tout de même pas exceptionnel), et met en avant des stratégies existantes. Néanmoins, je pense qu'il met trop l'accent sur le déterminisme, et qu'il ne prend pas suffisamment la peine de nuancer son modèle, et ce malgré les critiques. De surcroit, il est de ces penseurs au point de vue surplombant qui ne prend pas en compte le sens conféré par les acteurs, ce qui est extrêmement dommageable, lorsque l'on parle de liberté. Il voit des "systèmes cachés" que personne d'autre ne voit, ce qui est tout de même prétentieux, d'ailleurs.Quant à réduire ce que je pense à une pensée de droite (voire d'extrême droite), c'est une argumentation assez minable et extrêmement réductrice, pour quelqu'un qui se targue d'être philosophe (bien que je puisse comprendre que mon premier commentaire ne mérite pas une réponse fort évoluée). Celle concernant mes formations est tout à fait semblable ; mes formations sociologiques et philosophiques me permettent d'avoir un point de vue, certes personnel, mais qui est sous-tendu par une base théorique. Je ne me permettrais pas de critiquer un auteur sans l'avoir lu. Ensuite, pour l'insulte (extrême droite), il est très dommageable que l'on parle en ces tons sur ce genre de sites. L'insulte de "nazi" (assez proche) est tout à fait répréhensible en Europe, au cas où vous ne le sauriez pas (malgré votre formation que j'envisage solide(...)) Parler de quelqu'un à la troisième personne en lui répondant est aussi assez impoli. Enfin, et je terminerais par là, répondre en citant des "pistes" n'est à mes yeux pas argumenter. Donc j'imagine que nous pouvons dire que nous sommes quittes, tant pour le manque d'argumentation que pour la prétention dans la réponse. Pour les insultes, je laisse tomber.