Tout Céline

Publié le par Ritoyenne

Tout Céline

«C'est peut-être cela qu'on cherche à travers la vie, rien que cela, 
le plus grand chagrin possible pour devenir soi-même avant de mourir.»



lfcsom2.jpg



1/ Documentaire vidéo : "Céline : un diamant noir comme l'enfer."
La vidéo est ici.

2/ Trois interviews de Céline :
Entretiens avec Céline

3/ Trois vidéos :
 entretien avec Louis Pauwels
 Interview de 1957 Pour en savoir un peu plus sur son parcours... La vidéo est ici.
 Une non-interview : Céline : "je suis plus fort que Socrate" 

4/ Dans le cadre du dossier sur "le cas Heidegger", le nazisme des pamphlets de CélineCéline nazi ?
Un pamphlet :
Céline répond à Sartre, "L'agité du bocal" 


5/ Un site internet consacré à Céline :
 
http://louisferdinandceline.free.fr/index2.htm  


-----------
Citations


«
Rien n'est gratuit en ce bas monde. Tout s'expie, le bien comme le mal, se paie tôt ou tard. Le bien c'est beaucoup plus cher forcément.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Semmelweis

«Au commencement était l'émotion.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«L'amour c'est comme l'alcool, plus on est impuissant et saoûl et plus on se croit fort et malin, et sûr de ses droits.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Etre seul, c’est s’entraîner à la mort.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Si les gens sont si méchants, c’est peut-être seulement parce qu’ils souffrent.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«La merde a de l'avenir. Vous verrez qu'un jour on en fera des discours.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«On est puceau de l’horreur comme on l’est de la volupté.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«Nous sommes, par nature, si futiles, que seules les distractions peuvent nous empêcher vraiment de mourir.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«C'est parfois difficile à supporter le prestige d'un homme habillé.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«On ne meurt pas de dettes. On meurt de ne plus pouvoir en faire.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«La plupart des gens ne meurent qu'au dernier moment ; d'autres commencent et s'y prennent vingt ans d'avance et parfois davantage.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Un livre tout entier d’argot est plus ennuyeux qu’un rapport de la Cour des comptes.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«La beauté, c'est comme l'alcool ou le confort, on s'y habitue, on n'y fait plus attention.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«C'est peut-être cela qu'on cherche à travers la vie, rien que cela, le plus grand chagrin possible pour devenir soi-même avant de mourir.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«L'amour c'est l'infini mis à la portée des caniches.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Voyage au bout de la nuit

«Presque tous les désirs du pauvre sont punis de prison.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Il faut choisir, mourir ou mentir.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«Il n'y a de terrible en nous que ce qui n'a pas encore été dit.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«A quoi sert-il d'être adoré ? Voulez-vous me le dire ? Est-ce que ça m'empêchera d'avoir un cancer du rectum, si je dois en avoir un !»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - L'église

«Tout homme qui possède son alphabet est un écrivain qu'il ne faut pas méconnaître.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«La télé est dangereuse pour les hommes. Personne ne pourra empêcher maintenant la marche en avant de cette infernale machine.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«Je voudrais voir un peu Louis XIV face à un "assuré social"... Il verrait si l'Etat c'est lui !»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«Si on se laissait aller à aimer les gens gentils, la vie serait atroce.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait des Lettres de prison

«C’est comme les cochonneries, les histoires de bravoure, elles plaisent toujours à tous les militaires de tous les pays.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«Le peuple, il n'a pas d'idéal, il n'a que des besoins.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«Il n'y a qu'une liberté, rien qu'une : c'est de voir clair d'abord, et puis ensuite d'avoir du pognon plein les poches, le reste c'est du mou !»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«Faire confiance aux hommes, c’est déjà se faire tuer un peu.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«La médecine, c'est ingrat. Quand on se fait honorer par les riches, on a l'air d'un larbin ; par les pauvres, on a tout du voleur.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Il n'y a pas de vanité intelligente.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Que fait-on dans la rue, le plus souvent ? On rêve. C'est un des lieux les plus méditatifs de notre époque, c'est notre sanctuaire moderne, la Rue.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Semmelweis

«Une ville sans concierge ça n'a pas d'histoire, pas de goût, c'est insipide telle une soupe sans poivre ni sel, une ratatouille informe.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Les enfants c'est comme les années, on ne les revoit jamais.»
[ Louis-Ferdinand Céline ]

«Le ventre des femmes recèle toujours un enfant ou une maladie.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Avec les mots on ne se méfie jamais suffisamment.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Ne croyez donc jamais d'emblée au malheur des hommes. Demandez-leur seulement s'ils peuvent dormir encore ? ... Si oui, tout va bien. Ca suffit.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«Sachez avoir tort. Le monde est rempli de gens qui ont raison. C'est pour cela qu'il écoeure.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait d’une Lettre à Arthur Miller

«On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresse.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit

«On prend tout pour des chagrins d'amour quand on est jeune et qu'on ne sait pas.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Voyage au bout de la nuit

«Quand on a pas d'imagination, mourir c'est peu de choses, quand on en a, mourir c'est trop.»
[ Louis-Ferdinand Céline ] - Extrait du Voyage au bout de la nuit 

 

Publié dans La philosophie en vie

Commenter cet article

jp 04/08/2007 14:18

merci pour tout. je cite :"Céline était allergique à toute idéologie, de quelque tendance qu’elle soit. Toute idéologie impliquant un dogmatisme qu’il ne supportait pas. « je n’ai pas d’opinion (…) l’eau n’a pas d’opinion.» (Cahier Céline 5, p134) Toute idéologie indiquant pour lui une grille de pensée et de perception. […] Toute idéologie rendant les êtres épais, pleins, lourds, et, pour tout dire «insensibles », incapables d’émotion, « pleins d’eux-mêmes ». » on comprend d'autant moins l'antisémitisme de ses pamphlets, qu'il n'a d'ailleurs lui-même jamais réussi à expliquer. à ce propos une nouvelle interview vidéo de Céline va bientôt être mise en ligne, où il s'explique, et où on comprend encore moins. voir le premier entretien audio et l'article "Céline nazi?"

JOHN 03/08/2007 01:26

à oyseaulx (commentaire n° : 3): bien vu pour la correction ! Effectivement c’est moi qui est fait l’erreur en recopiant une deuxième fois le mot « populaire » au lieu de « littéraire » !… désolé... il faut effectivement lire : « langue littéraire» (J’ai fait la correction pour le lien donné ci-dessus). à jp (commentaire n° : 4) : « Céline n'est pas un penseur mais un styliste. » Bien vu aussi ! puisque juste avant ce que j’ai déjà cité de l’essai ci-dessus, il est aussi écrit :« Il faut prendre au sérieux l’esthétique et la critique de la culture que nous donne Céline dans les Entretiens avec le professeur Y : ces idées sont l’aboutissement naturel des pensées antérieures, à savoir une aversion très nette pour les intellectuels universitaires et pour le monde moderne, étouffé par son intellectualisme et son esprit d’analyse, une condamnation sévère de la littérature moderne qui a perdu tout contact avec l’émotion directe et avec la vie. Céline doute de la profondeur intellectuelle des auteurs à la mode : « … je suis hostile… j’ai pas d’idées moi, aucune, et je trouve rien de plus vulgaire, de plus commun, de plus dégoûtant que les idées. Les bibliothèques en sont pleines, et les terrasses des cafés… tous les impuissants regorgent d’idées. »Ne pas avoir d’ « idées », c’est la philosophie de Céline. (1)Quand Céline critique l’art de Sartre, c’est le côté théorique, didactique, « lycéen » qui lui déplaît (Cf. A l’agité du bocal). » (1) A ce sujet voir aussi la citation donnée de l’essai de Nicole Debrie dans Quand la mort est en colère, L’enjeu esthétique des pamphlets céliniens (1997) :http://alainsoral.frbb.net/Hybride-f6/Conseil-sur-Celine-p25186.htm?highlight=#25186Ou directement à la fin de ce post :http://alainsoral.frbb.net/Hybride-f6/un-peu-d-humour-LES-DESCHIENS-sur-les-socialos-communistes-p20921.htm?highlight=#20921 Complémentaire à cette philosophie Célinienne voisine du scepticisme, j'ai aussi donné ce classement de citations de Cioran (1911-1995) :http://alainsoral.frbb.net/Mondo-2007-f5/SECRET-DES-ESPRITS-LIBRES-SORAL-DIEUDO-etc-t273.htm?highlight=C

jp 31/07/2007 01:14

merci pour le lien. on peut y lire :« [Céline] va très loin vers la gauche dans son programme social, avec les salaires maxima, la nationalisation des banques, des mines, des chemins de fer, des agences d’assurances, de l’industrie, des grands magasins. » (Cf. Les Beaux draps, p. 97-102) (p283)Céline n'est pas un penseur mais un styliste. il déteste les idées, rien de plus commun : y en a plein les encyclopédies, disait-il (voir les interviews audio). bien malin donc celui qui réussira à pénétrer ses pensées. par ex. sa misanthropie : il a de la tendresse pour ses personnages dans ses romans, non?

oyseaulx 30/07/2007 17:12

 « Céline a recours à la langue populaire et à l’argot parce qu’il croit que la langue populaire est devenue trop abstraite »Je pense qu'il s'agit d'un lapsus et qu'il faut lire : « langue littéraire ».

JOHN 30/07/2007 16:33

Dans le dernier court extrait audio ci-dessus (celui intitulé « autre enregistrement audio »), l’interviewer demande à Céline de lui donner une explication au sujet de son style :« Il y a un gros reproche que l’on formule à l’égard de vos livres : c’est l’emploi des mots les plus ordinaires… je ne dirais pas les plus vulgaires, ni les plus grossiers, mais souvent on dit : Céline est un écrivain qui se complait dans les mots les plus bas et qui choisit en général pour s’exprimer le langage le plus commun… » Voici la réponse donnée dans Céline, Drieu, Brasillach et LA TENTATION FASCISTE * (éd. L’homme libre, 2005) au Chapitre « LE MÉPRIS DES IDÉOLOGIES ET LE CULTE DE L’ACTION », p155 :« Bien que nous n’ayons pas ici à analyser le style de Céline, signalons cependant que ce style, lui-même, est une réaction contre l’« intellectualisme ». Céline veut, à tout prix, se montrer différent des intellectuels de son époque, car il les méprise. Céline a recours à la langue populaire et à l’argot parce qu’il croit que la langue populaire est devenue trop abstraite, trop intellectualiste, trop académique. Les ressources du langage académique lui paraissent taries : c’est pour cela qu’il puise dans le langage concret, imagé, populaire, loin des règles, des conventions, des grammairiens et des professeurs. C’est là qu’il croît retrouver l’émotion directe et subjective et éviter la contamination d’un intellectualisme coupé du réel. » * sur la liste des chapitres de cet essai, voir sur :http://alainsoral.frbb.net/Hybride-f6/Conseil-sur-Celine-p27179.htm?highlight=#27179 Sur la véritable raison de l’anticommunisme de Céline voir :http://alainsoral.frbb.net/Hybride-f6/Que-pensez-vous-de-ces-lignes-de-Celine-p27178.htm?highlight=#27178