ROST

Publié le par Ritoyenne

Rost, avant les "émeutes" de 2005.




Ils reveraient de faire de la rance un état policier,
un état polissé
Ca ne marche pas comme ça
(?)
Dans les té-ci on est tous près pour la révolution
Et ouais ...
Car comme 68, la prochaine sera hardcore

Ca ne marche pas comme ça
La jeunesse erre dans les rues sans but.
Les politicards au gouvernement s'en battent,
trop pris par leurs propres magouilles.
Pendant c'temps la populasse a la trouille.
Et quand ils sortent la tete de leur cul,
c est pour parler de répression -ma couille- dans la rue.
Des cars de schmits prets pour l'oppression,
jamais dans d'solution mais à fond dans la répression.
2002 c'est le summum,
les politiques nous parlent de tolérance zéro.
La France vote macro ou facho.
Le roi de la magouille réélu assure son impunité.
Pendant ce temps dans les quartiers, les lascars se font sauter pour un bout de chite dealé,
certains de leur liberté s'retrouvent privés.
Pire qu'en 68, la France va sauter.
Sarkozy, saspristi, quel triste sort.
La prochaine révolution sera hardcore.

Révolution. Mes lascars dans les cités.
Révolution. On sera tous dans la rue.
Révolution. Pire qu'en mai 68.
Révolution. La prochaine sera hardcore.
Révolution. Mes lascars dans les cités.
Révolution. On sera tous dans la rue.
Révolution. Pire qu'en mai 68.
Révolution. La prochaine sera hardcore.

Pour les crimes d'état, aucune répression.
Pour les magouilles politiques, aucune répression.
Peace à à la mémoire de Riad Amlaoui,
tombé sous les balles du policier impuni.
Leur sens de la justice aussi pale que leur visage.
Sens la rage qu'anime mes textes sur la page.
Pas d'justice, pas d'paix gros
Le combat sera rude dans les cités, constate les faits.
Cerveau sous pression, absence de réflexion
Jeunesse en ébulition, danger pour la populasse.
Dans les quartiers, tous prets pour une nouvelle révolution.
Justice pour tous sans condition.
Message avant l'orage, prends ça comme une pétition,
Jeunesse en action, plus active que du plutonium,
Bombe à retardement chargée à bloc d'uranium enrichi en haine.
Dans la street, j'rêve d'être l'assassin du flic qui butte nos refrès.
Les contrôles de musclés d'flics alcooliques attisent chaque jour notre haine anti-flic
et fait de nous des gosses sans foi ni loi.
De toi à moi, la rue aussi a ses forces de l'ordre toujours prêtes à foutre le bordel en cas de coup dur.
La prochaine révolution, ma couille, rassure toi, ici, elle sera plutôt hardcore.

Révolution. Mes lascars dans les cités.
Révolution. On sera tous dans la rue.
Révolution. Pire qu'en mai 68.
Révolution. La prochaine sera hardcore.


Ma science reste juste, si ma conscience plaide pour une cause juste.
Le combat continue pour les miens loin des lustres.
Prières pour nos hommes, frayeurs pour nos âmes,
loin des spots, à l'ombre des forts, faibles d'esprits, fort d'astuces.
S'tassent tous, parfois autant d'conneries qu'Homer Simpsons, toujours hard pour qu'à chaque fois ma voix résonne.
Jusqu'à ce qu'on saigne, un seng d'encre jaillit à chaque injustice.
Pas l'temps de me dire que tout baigne ma couille.
Pendant que les sans-voix subissent le système...


Rost.

Publié dans Propagande

Commenter cet article

Artno 03/07/2007 22:06

ma couille !? :0036:

petit ours brun 17/06/2007 19:28

"Leur sens de la justice aussi pale que leur visage." Sans commentaire.Et que font-ils nos rebelles quand ils sortent de la merde? Ils soutiennent Sarkozy et se pavanent.(et puis musicalement, c'est de la merde... au passage).

Ritoyenne 15/06/2007 19:51

"Mais quelle misère : passer d'Heidegger à Rost !"Ce site n'est pas consacré à Heidegger, ni au rap (dont ROST est un mauvais représentant, j'en conviens !). "Je ne vois pas très bien le rapport avec la philosophie, tout de même..."En fait, le point de raccordement entre ROST et Heidegger c'est tout simplement moi, mes envies, et comme c'est en partie mon site, tout se rejoint."Les paroles (qui ne *parle[nt]" pas, mais s'éructe) révèle l'obscurcissement du monde auquel Heidegger fait référence, dans la haine de l'autre, la victimisation et la vulgarité..."Ben voila, tu as trouvé tout seul comme un grand un rapport possible entre ce dont parle Heidegger et ce que ROST représente.A la base, ce que je trouvais intéressant dans cette chanson, c'est qu'elle prédisait exactement ce qui allait se passer en 2005. Puis si les vidéos de philo et les textes sur Heidegger te plaisent, et si ROST ne te plait pas, alors tu n'as qu'à ignorer la partie "propagande" du site, qui émet des vidéos et des documents de ... propagande, au sens "Action qui a pour but de provoquer le succès d'une théorie, d'une idée, d'une oeuvre, d'un homme en dehors de tout souci lucratif. ". Et puis, pour finir, tu remarqueras que le propre de tous les documents de la catégorie "propagande" (dispo en bas à droite) est de déplaire, ou à tout le moins de faire réagir.Merci pour le commentaire ceci dit, et j'espère que tout le site ne te déplait pas :)

sdf11 15/06/2007 16:43

Mais quelle misère : passer d'Heidegger à Rost !Je ne vois pas très bien le rapport avec la philosophie, tout de même...Les paroles (qui ne *parle[nt]" pas, mais s'éructe) révèle l'obscurcissement du monde auquel Heidegger fait référence, dans la haine de l'autre, la victimisation et la vulgarité...

Roland 14/06/2007 19:30

Pour les crimes d'Etat, aucune répression
our les magouilles politiques aucune répresion."

Oui!
il y a une chose qui est vraiment frappante, et (faut-il qu'il savent à quel point les français sont des veaux et les tatie-Danielle en majorité!) et d'une indécence rare, dans  le fameux  et infâme fichier d'empreintes adn:
Cettte pratique qu'on a commencé, habilement, à nous "vendre" en l'appliquant aux sorcières, pardon! aux  criminels sexuels, puis qu'on a maintenant étendu à un point pharamineux, au point que le seul fait de déchirer un drapeau par exemple vous rend passible de ça (et les enfants de 12 ans qui chipent des prunes sur un arbre, pardon! dans une des antres du commerce malhonnnête, à savoir les hypermarchés), et les simples suspects, etc, sauf!
sauf!
Il y a quand même une exception à cette inflation judiciaire du fichage tous azimuts,
il y a des criminels qui se sont pas contraints à ça,
ah?
oui!!
qui?

la criminalité financière .....


sans commentaire!
C'est vraiment voyant! comme disait MC Solaar: "ils ne se cachent même plus"